Connect with us

Politique

Des femmes ‘’opposées à un changement de Constitution’’ quittent le RPG pour l’UFDG

L’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a connu ce samedi, 7 septembre l’adhésion d’un groupe de femmes démissionnaires du RPG arc-en-ciel (au pouvoir). Ces femmes, toutes originaires de la Guinée forestière, au sud de la Guinée, expliquent leur défection du parti au pouvoir à cause du projet de nouvelle constitution que défendent les membres du gouvernement et du parti au pouvoir.

« Nous, membres de l’Union de la Guinée forestière, décidons de démissionner officiellement du RPG Arc-en-ciel, parce que nous, nous sommes engagées pour défendre des valeurs républicaines et démocratiques. Malheureusement, à la lumière des neufs ans de gestion du pouvoir d’Alpha Condé, il est indéniable que nous nous éloignons de plus en plus, des valeurs pour lesquelles nous avions dit oui au RPG. Nos enfants meurent sans que justice ne soit rendue, nos enfants sont au chômage, la précarité de nos conditions de vie n’est un secret pour personne, le tissu social est fragilisé, les élections ne sont pas tenues à date. Cette triste réalité est loin de faire de notre pays la Guinée une République démocratie juste et émergente », a dit la porte-parole de ce groupe de femmes, lors de l’assemblée générale hebdomadaire du principal parti d’opposition en Guinée.

Pour ces femmes, la Guinée a besoin d’un contre-pouvoir pour faire face au régime d’Alpha Condé.

« Nous, femmes de l’Union de la Guinée forestière, décidons de mettre fin à notre collaboration de façon immédiate avec le RPG Arc-en-ciel. Nous décidons d’adhérer à l’UFDG pour participer et dynamiser le combat juste et noble que ce parti mène pour faire de la Guinée un pays démocratique. Notre pays a besoin d’un véritable contre-pouvoir pour arrêter le régime d’Alpha Condé face aux dérives dictatoriales, à la gabegie financière qui gangrène notre pays », ont-elles ajouté tout en estimant que l’UFDG est un tremplin pour empêcher le « tripatouillage de la constitution ».

« L’UFDG est le véritable tremplin capable d’arrêter le projet du tripatouillage de la constitution organisée par le régime actuel. Laisser Alpha Condé modifier la constitution pour s’éterniser au pouvoir serait de donner un coup de grâce à notre jeune démocratie pour laquelle nous avons fait beaucoup de sacrifices », martèlent-elles.

Thierno Sadou Diallo 

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook