Développement : les acquis du PASDD au cœur d’un échange avec la presse à Conakry

Financé par l’union européenne (UE) à hauteur de 10 millions d’euros, le programme d’appui sectoriel à la décentralisation et à la déconcentration (PASDD) était ce jeudi 13 septembre, au centre d’un échange entre ses gestionnaires, bénéficiaires et la presse. Il était question d’expliquer aux journalistes les acquis de ce programme de développement à la base.

C’était dans les locaux d’un réceptif hôtelier de la place en présence des différentes parties prenantes audit programme à savoir la délégation de l’union européenne, la cellule de gestion du fonds européen du développement, les bénéficiaires que sont le Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, le Ministère de la fonction publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, l’association nationale des communes de Guinée, UNICEF, l’association internationale des maires francophones et l’équipe de l’assistance technique.

Selon le représentant de l’assistance technique du programme en question, Ousmane Sacko a fait savoir que le programme d’appui sectoriel à la décentralisation et à la déconcentration est un projet financé par l’union européenne à la demande du gouvernement guinéen pour la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation et de déconcentration.

‘’Ce programme est la continuité du programme d’appui à la consolidation du processus de décentralisation qui avait été aussi financé par l’union européenne et qui permis au gouvernement guinéen d’avoir une lettre nationale de politique de décentralisation et de développement local. Le PASDD, pour sa mise en ouvre devrait répondre à un certain nombre de défis importants. Parmi ces défis, il y a le pilotage politique et technique de la politique de décentralisation et de développement local à mettre en ouvre, un suivi évaluation de la décentralisation à construire, un mécanisme pérenne de financement de la décentralisation et de contrôle des finances publiques, à  définir, à encadrer et à mettre en application’’, dira-t-il entre autres.

Parlant des acquis dudit projet, il a tenu à mentionner : ‘’Le PASDD, quatre ans après son lancement en depuis 2015, a permis de réaliser un nombre important d’activités inscrites au plan d’action de la lettre nationale de politique de décentralisation et de développement local, ainsi qu’au plan local stratégique du programme de l’Etat et de modernisation de l’administration…’’

S’exprimant également sur les résultats obtenus par ce projet, les représentants des structures bénéficiaires ont unanimement reconnus que ce projet a fortement impacté le développement en Guinée. ‘’ Le cas d’intervention de la reforme de l’Etat pour relier ce projet important à nos défis et aux enjeux que nous avons, si on regarde un peu les actions et les interventions de ce programme de l’Etat, on dira simplement qu’elles s’inscrivent aujourd’hui dans l’objectif de recherche des voies et moyens pour parvenir une amélioration des organisations, du fonctionnement, de l’efficacité et de la cohérence d’un certain nombre d’institutions’’, dira en substance Camara, coordinateur du PREMA.

Répondant à la question de savoir si l’union européenne est satisfaite de la prestation des bénéficiaires de ce projet, la cheffe section gouvernance de l’UE a répondu oui. A l’en croire, son institution est entièrement satisfaite des résultats atteints.

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire