Diplomatie//1er Sommet Conjoint ‘’Maroc-Monarchies du Golfe’’: le Roi Mohamed 6 appelle à « Construire un partenariat solide et diversifié pour garantir la stabilité et la sécurité du monde arabo-islamique »

C’est un discours de vérité qui fera date même s’il a été tenu, loin de la façade atlantique du Maghreb mais depuis les sables mouvant du golfe arabique au Machreq. Le message franc et profond sur un ton sincère et déterminé  que le souverain chérifien a délivré le 20 avril à Ryad à ses frères (Majestés et Altesses des monarchies du Golfe) réunis au compte du premier grand Sommet Conjoint Maroc-Conseil de Coopération du Golfe  a donné une indication claire de la nouvelle orientation de la diplomatie marocaine sur l’échiquier international. Ce discours qui sort de l’ordinaire aura surtout eu une résonnance mondiale.

En effet, la trame de fond de ce discours mémorable reflétait une vision pragmatique du souverain chérifien, celle de bâtir des partenariats stratégiques forts et diversifiés pour contrer les velléités de déstabilisation des régimes stables et des menaces sécuritaires qui planent sur les Etats arabes et islamiques. Une vision stratégique qui appelle au renforcement des mécanismes de la solidarité internationale assortie de la réactivation des outils de développement en faveur des pays moins nantis.

Dans une planète secouée par des conflits ouverts ou larvés, des Etats en proie à des partitions,  des régimes menacés de déstabilisation, des populations victimes de drames et de tragédies, souffrant de la pauvreté et de la précarité,  le Roi Mohamed 6 a tiré la sonnette d’alarme sur les dangers et les menaces qui guettent particulièrement le monde arabe.

Le souverain chérifien, du haut de la tribune de du Sommet de Ryad, a invité sans détour, les uns et les autres « nonobstant les choix politiques et économiques » à réfléchir et à agir ensemble et au plus vite afin de garantir et de préserver la Sécurité, la stabilité, la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats et de leurs populations face aux menaces qui fusent de partout.

Tirant les conséquences d’un printemps arabe chanté et vanté à maints endroits  mais qui hélas n’a entrainé que des ravages, des désolations et des drames humains … « un printemps du désespoir qui a débouché sur un automne calamiteux de discorde et de désordre »  le Roi du Maroc a plaidé ardemment en faveur d’un front uni : « Nous faisons face au même  danger, aux mêmes menaces … La défense de notre sécurité n’est pas uniquement un devoir commun, elle est une et indivisible … La sécurité et la stabilité des pays du golfe sont indissociables de celles du Maroc » renchérira le souverain chérifien.

’Faire front commun pour préserver nos modèles et défendre notre souveraineté’’

Le tableau sombre et désespérant  que présente l’implosion de la Libye livrée aux milices et aux extrémistes , l’explosion de la Syrie qui croule sous les bombes et qui se vident de sa population, la partition et la déstabilisation de l’Irak faisant le lit au terrorisme aveugle, au sectarisme et au fondamentalisme religieux qui jettent un discrédit sur un islam tolérant et des préjudices pour la ouma islamique…ce contexte peu reluisant a amené le Roi du Maroc à sonner l’alarme devant ses paires des grandes monarchies du Golfe. « La situation est grave…ils en veulent à ce qui reste de nos pays … à ceux qui ont pu préserver la stabilité, la pérennité des régimes politiques … ils veulent surtout mettre en cause, porter atteinte au  modèle national original du Maroc » affirmera Mohamed 6.  « Les choses en sont arrivées au point d’engager une guerre par procuration où le Secrétaire général des Nations unies est instrumentalisé pour essayer de porter atteinte aux droits historiques et légitimes du Maroc concernant son Sahara », s’indignera Mohammed 6.

Les questions de sécurité et de stabilité des Etats soulevées par sa Majesté Mohamed 6 ramènent au devant de l’actualité la place stratégique des pays tel que le Maroc devenu, selon beaucoup d’observateurs avertis,  au regard de la pression migratoire et du terrorisme international, l’un des tous derniers remparts sécuritaires aux frontières sud de l’Europe.

La Libye, fragmentée devenue un refuge de fondamentalistes et de trafiquants de tout acabit,  la Tunisie ébranlée par les attentats aveugles, l’Egypte confrontée aux frères musulmans et à la gestion des convulsions sociales internes… le Royaume chérifien situé à 17 km des rives de l’Europe apparait comme le seul îlot de stabilité ou de rempart solide, encore débout dans cette région géo-stratégique de la planète.

Fort de son argumentaire stratégique, le Roi du Maroc s’assurera en retour du soutien politique et économique renouvelé des dirigeants des pays du Conseil de Coopération du Golfe, notamment sur la question du Sahara marocain. La déclaration finale du Sommet réitérera d’ailleurs la position ferme des monarchies du Golfe « favorables à la marocanité du Sahara et réaffirmant leur soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme fondement de toute solution à la question du Sahara ». Le souverain chérifien se félicitera du soutien et de la posture constante des alliés traditionnels du Maroc sur le dossier sahraoui notamment les pays arabes comme ceux du golfe ainsi que des frères africains (Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire et Gabon) les Etats Unis, la France et l’Espagne. La Guinée qui a d’ailleurs toujours entretenue et développée avec le Maroc des relations solides et fraternelles basées sur le socle de la confiance,  du respect des engagements et des identités de vues communes sur les questions politiques et diplomatiques.

 

L’autre temps fort de ce discours qui restera dans les annales, c’est cette invite du Roi Mohamed 6 à « ouvrir un débat franc et profond entre les différents rites pour corriger les mystifications, à mettre en lumière la véritable image de l’islam en réactivant les valeurs de tolérances qui le caractérise ». Une prise de conscience des pays de la Ouma, toutes doctrines ou confessions confondues, pour promouvoir un islam tolérant et apaisé débarrassé de toutes emprises extrémistes ou fondamentalistes qui nuisent à son image et à celle des musulmans du monde.

Le souverain chérifien soulignera  à cet effet, l’urgente nécessité pour les Chefs d’Etats et souverains des Monarchies du Golfe de réfléchir à des solutions pratiques,  à  des mécanismes nouveaux et à des procédures plus opérationnelles dans la mise en œuvre du partenariat global élargi.

C’est pourquoi dans sa déclaration finale, le Sommet a invité « à examiner les possibilités  d’asseoir les bases d’une coopération plus globale entre le CCG, le Royaume du Maroc et les pays de l’Afrique sub-saharienne de manière à renforcer la sécurité et servir les intérêts communs ». En clair, c’est un appel pour la mobilisation et la mise à disposition des ressources et des moyens conséquents afin de soutenir davantage les pays africains, confrontés aux défis du terrorisme et aux flux migratoires, à préserver leur sécurité, leur stabilité et à offrir des opportunités d’échanges commerciaux et d’investissements préalables à un développement économique viable’’.

Il s’agira d’aider les pays africains à faire face à la demande sociale pressante, à trouver des solutions pragmatiques et efficaces au chômage des jeunes, à la précarité afin de soustraire les populations vulnérables du sectarisme, du fanatisme ou des les tentations susceptibles de déstabiliser les Etats fragiles.

Le Maroc qui a déjà scellé un partenariat stratégique avec les pays de l’Afrique Sub-saharienne se veut garant de cette coopération tripartite élargie au tour de grands Projets mobilisateurs…un signal fort et rassurant pour les peuples et les Etats dans un monde à la croisée des chemins et, en plein bouleversement. Gouverner, c’est déjà anticiper sur le futur !

Ibrahima Ahmed Barry, journaliste-Consultant

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Diplomatie//1er Sommet Conjoint ‘’Maroc-Monarchies du Golfe’’: le Roi Mohamed 6 appelle à « Construire un partenariat solide et diversifié pour garantir la stabilité et la sécurité du monde arabo-islamique »

    Laisser un commentaire