Connect with us

Politique

Doussou Condé sort du bois : ‘’vous me voyez laisser mon mari malade pour aller dans un hôtel rencontrer M. Condé ?’’

Published

on

VIDÉO. Il y a peu, Mediaguinee -votre quotidien- annonçait une rencontre entre le président Alpha Condé et son ex-proche Doussou Condé. Dans Star Vision de Star21 tv (télé généraliste qui émet depuis New York), l’activiste guinéenne en Amérique du Nord et ex-égérie du RPG (parti au pouvoir) est sortie du bois pour confirmer l’information. Elle révèle que la rencontre, en marge de la 74è assemblée générale des Nations Unies, avec le chef de l’Etat a échoué à New York parce qu’elle ne peut jamais laisser son mari malade au salon pour aller attendre dans les couloirs d’un hôtel une rencontre avec M. Alpha Condé. Extraits…

Si je vous dis que je ne vais jamais rencontrer M. Alpha Condé, j’ai menti

« Bien sûr, il était prévu que je rencontre le président Alpha Condé. Je me suis dis mais pourquoi tout ça là ? Vous  savez, ça fait presque bientôt 20 ans que nous sommes dans ce combat ici [New York]. M. Condé m’appelait de l’aéroport, souvent il venait, il fallait aller le chercher. Pourquoi tout ce brouhaha autour de cette rencontre de cette fois-ci ? Ceci dit, ça ne pouvait pas avoir lieu pour une raison. Je n’ai pas cherché à savoir. Beaucoup d’encre a coulé. Ils montent et descendent par-ci, réconciliation. Je n’ai pas de problème avec monsieur Alpha Condé mais avec le système Alpha Condé. Pour moi, il nous a trahis. On s’est donnés, nous avions cru, j’ai cru. Il y a eu tellement de morts qu’aujourd’hui je rendrais hommage à ces disparus qui ont cru, M. Facinet Béavogui, M. Siro Mara, M. Fidèle Oularé de Faranah, Madame Koumbafing Keita, Mamady Condé, M. Cissé il y a eu tellement de morts, tellement de tortures, tellement d’exactions contre nous, évidement on avait en face de nous le PUP [ancien parti au pouvoir] qui donnait de l’argent, qui pouvait nous donner tout, que nous nous croyons en M. Alpha Condé et c’est un pouvoir brouillon comme ça qu’il nous donne. Je suis choquée pour ça et mon combat est irréversible.

Ce que j’ai dit aux émissaires…

Voilà ce que j’ai dit aux émissaires : « si je vous dis que je ne vais jamais rencontrer M. Alpha Condé, j’ai menti. Mais vous me voyez laisser mon mari malade au salon ici pour aller m’asseoir dans les couloirs de l’hôtel pour rencontrer M. Condé ? Non. Il est libre de venir. Il doit même dans les conditions normales, peut-être pas m’appeler moi, mais appeler mon mari sachant qu’il est malade à ce niveau, quelqu’un qui lui a été serviable. Quand M. Condé était en prison pendant deux ans six mois, ce monsieur a donné tous ses moyens, il avait toujours un bus qu’il offrait aux manifestations. Dieu m’écoute (…) Deux ans six mois, il n’a jamais arrêté, il m’a toujours encouragée. Il m’a dit : ‘’si tu as connu quelqu’un dans de bons moments, aujourd’hui il est dans une situation, seul Dieu et vous-là qui êtes avec lui pouvez le sauver de cette humiliation ». Mon mari s’est impliqué. Normalement, pour une personne reconnaissante, je pense qu’appeler ce monsieur lui dire aujourd’hui que j’ai appris que vous êtes malade vaut mieux qu’une rencontre avec Madame Doussou Condé même devant la Maison blanche, ça n’a aucun sens. (…).

Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook