Dr. Pierre Ismaël Camara élu 1er vice-président du Comité olympique national

Ce samedi 9 juin 2018 a eu lieu l’élection des membres statutaires du comité olympique national. C’est donc sans surprise que maître Naby Camara a été réélu à la présidence. La grande surprise est arrivée avec l’élection à la vice-présidence de Dr Pierre Ismaël Camara avec 17 voix contre 13 pour son adversaire. Retenons qu’un comité national olympique (CNO) constitue la composante nationale du Comité international olympique (CIO). Les comités nationaux olympiques fédèrent, sous l’autorité du Comité International olympique, tout ou partie du mouvement sportif national.

Mais qui est donc Dr. Pierre Ismaël Camara ? Le désormais 1er vice-président du Comité olympique national est médecin généraliste de formation qui a travaillé pendant plus de 10 ans au Programme National de lutte contre le Paludisme (PNLP) plus précisément à la section Suivi Évaluation.

Dr Pierre Ismaël Camara, Ezo pour les intimes, est formateur national sur la prise en charge contre le Paludisme et les maladies tropicales. Il a également été membre du Mécanisme de Coordination Multisectorielle pour la lutte contre le Paludisme, la Tuberculose et le ViH/Sida financement Fonds Mondial (Global Funds). Il a en outre été aussi pendant 2 mandatures président de la Commission Médicale du Comité National olympique et sportif Guinéen. M. Camara a également suivi des formations sur la médecine sportive et le dopage en Angleterre, au Maroc et en Chine sous la houlette de la Commission Médicale du CIO (Comité International olympique). Il est actuellement Président de la Fédération Guinéenne de Kung-Fu Wushu. En plus de ses obligations sportives, Dr. Pierre Ismaël Camara fut administrateur général de la Fondation KPC pour l’humanitaire et conseiller du PDG du groupe Guicopres M. Kerfalla Camara (KPC) dont il est de nos jours Directeur de Cabinet.

Par Aboubacar SAKHO Conseiller spécial / attaché de presse auprès du PDG du groupe Guicopres

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire