Drame au Km36 : une fille de 8 ans violée puis assassinée !

C’est un crime isolé qui s’est produit dans la nuit mercredi 17 janvier 2018 au quartier kilomètre 36 dans la commune de Coyah : le viol puis l’assassinat d’une jeune fille de 8 ans dans ce quartier périphérique. La victime s’appelait Aïcha et vivait avec ses parents et ses sœurs dont sa jumelle dans une cours commune.

Un présumé coupable est déjà dans les mains de la police et l’affaire est déjà déférée devant le tribunal de Coyah.

Dans un ton très pathétique et plein d’émotions, Fatou Sylla, la mère de la victime a relaté les circonstances dans lesquelles sa fille a été assassinée.

 » Ce jour, j’avais demandé à mes deux filles jumelles d’aller puiser de l’eau parce qu’on a un problème d’eau dans le quartier. A leur retour, j’ai dit à Aïcha d’aller prendre mon téléphone qui était en charge, je lui ai donné deux mille fg et le ticket de la charge et je lui ai dit de prendre les 500 parce que la charge est de 1500 francs guinéens, elle est partie en courant. Quelques temps après, j’ai dit : « Aïcha a duré », on est parti la chercher. On a demandé à celui qui charge les téléphones, il nous a dit que la fille a pris le téléphone et est repartie. C’est comme ça qu’on est revenu à la maison et il faisait nuit, parce qu’il était minuit, les gens m’ont dit de me coucher, je leur ai dit que je ne peux pas me coucher tant que ma fille n’est pas retrouvée.  C’est après ça que les jeunes son venus me dire qu’on l’a retrouvée et qu’elle est morte. Les militaires sont venus et ils ont pris le corps », a relaté la mère de la victime.

Le présumé coupable qui a été arrêté, est un voisin de la famille de la victime. Interrogé par un journaliste de notre rédaction, un colonel de la police en poste au Km36 affirme que le dossier est déjà dans les mains de la justice de Coyah.

Pour le moment, toutes nos tentatives de joindre le médecin légiste pour vérifier les causes de la mort de cette jeune fille sont restées vaines. Nous y reviendrons …

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire