Droit de réponse. Ministère de l’Enseignement Pré universitaire et de l’Alphabétisation : Peut-on nier l’évidence ?

La situation chaotique du département de l’Enseignement Pré universitaire et de l’Alphabétisation est de nos jours une évidence face à laquelle on est obligé de dire la vérité. Nos articles n’ont rien contre qui que ce soit, mais dans notre ultime conviction nous sommes tenus d’informer les populations sur les réalités et sur les faits qui se passent dans tous les secteurs. Il ya belle lurette que nous avons attiré l’attention du grand public sur l’agitation frénétique du chef de ce département. Tout le monde a fustigé la reconduction d’Ibrahima Kourouma à la tête de ce ministère par le Pr. Alpha CONDE, aucun enseignant, aucun parent d’élève n’a apprécié cela.

Pour la déontologie de notre métier, osons dire la vérité pour être crédible aux yeux de nos lecteurs. Il n’est pas interdit de cirer ses souliers, nécessité oblige souvent mais restons sereins dans nos déclarations. Cette bourrasque qui s’apprête à souffler dans ce département causera assez de dégâts car, le stratège Alpha CONDE  sachant que les vieilles habitudes ont la vie dure à sembler laisser faire. Le ministre Kourouma n’a pas su tirer leçon des années 2013, 2014, 2015 il a continué avec la même méthode avec le budget des examens. Etant plein la dedans aucune perche désormais ne pourrait lui être tendu, il boira jusqu’à la lie le vin qu’il a longtemps brassé

Même si on n’est pas de ce département, on se rend compte qu’il couve un véritable désarroi.

Le bilan des cinq années passées est hautement négatif, il se targue de ses fameuses innovations qui d’ailleurs sont venues rendre la situation encore plus catastrophique. Les tournées qu’il effectue dans l’arrière pays au compte d’un prétendu suivi, n’ont rien apporté à la qualification de notre système éducatif. Plutôt il s’est livré au tourisme car, même l’inspecteur colonial n’a pas accepté contrôler les enseignants à des heures indues (3h-4h du matin). On sent qu’il ya de l’amateurisme et non du professionnalisme dans ces sorties. Ils le savent bien  mesdames et messieurs les DCE, DPE DEV et IRE, ils n’osent pas objecter au risque de se faire remonter les bretelles par ce gourou Ibrahima Kourouma. Ils ont peur de dire la vérité pour ne pas perdre les privilèges liés à leur position administrative.

Avant, au plus tard en mars les calendriers des différents examens étaient ventilés dans les IRE et DPE, nous sommes à la fin du mois de mai jusque là aucune date n’est donné, les élèves et les parents sont inquiets.

Lorsque pour la sauvegarde des intérêts égoïstes on foule au sol les attentes des enfants en défendant l’indéfendable, cela est ridicule. Quand on nous fait entendre que bientôt les dates des examens pourquoi alors envoyer les missions pour s’enquérir de l’état d’avancement des programmes. Il ya lieu de comprendre qu’à ce niveau là le mécanisme est grippé sinon, ces informations sont régulièrement fournies par les structures à la base.

Le fameux redéploiement pour lequel beaucoup d’encre a coulé n’a en réalité été qu’un échec car, le mal persiste encore pour ne pas dire qu’il s’est empiré. Ceux qui ont été mutés n’ont presque pas rejoint et ils ont été dérangés là où ils étaient et tant pis pour les élèves. La radio Espace FM dans son émission les GG du vendredi  20 mai 2016 s’est intéressée au département d’Ibrahima Kourouma. On a mis au grand jour ce qui se passe dans ce ministère, le constat est ahurissant, on plaint le sort de nos élèves et des pauvres enseignants qui subissent les affres de ce  chef de département.

Pour celui qui prétend défendre son mentor, nous lui dirons tout simplement qu’il ya le ver dans le fruit. Nos sources sont autant sinon mieux au parfum de ce département que lui. Au risque d’attirer la foudre des enseignants et des parents sur son patron, nous lui conseillons, confraternité oblige de savoir choisir entre le bon et le mauvais. Il ne faut pas qu’il brûle sa case à cause d’un … Quand Ibrahima Kourouma ne sera plus à ce département, osera-t-il regarder les gens en face ?  Comme nous l’avenir est devant préservons le il y va de notre intérêt.

Le pouvoir n’a pas besoin de dénoncer, il sanctionne positivement ou négativement. Aujourd’hui tout le monde dit que ce ministre est un garçon bien aimé du Pr. Alpha CONDE et que rien ne sortira de cette situation, mais attendons de voir ce qui va se passer.

Actuconakry ne donnera jamais de l’argent pour se défendre et non plus n’acceptera pas aussi l’argent pour taire la vérité. Nos informations sont fiables car nos sources sont responsables, elles ne sont plus dans cette conquête de position sociale. C’est la vérité qu’elles nous fournissent.

NB : En attendant un autre communiqué du département à coût de millions pour sa défense.

Wassalam…!

La rédaction d’Actuconakry.com:Tel (+224) 622 56 56 67

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire