Connect with us

Societé

Elhadj Karamba Diaby sur l’importance de la fête de Maouloud : ‘’c’est l’occasion d’enseigner aux musulmans la façon dont vivait notre prophète’’

Published

on

La célébration de la fête de Maouloud (Mawlid), commémorant la naissance du prophète Mohammed (PSL) a été le point débattu ce vendredi, 8 Novembre par le secrétaire préfectoral de la ligue islamique et premier imam de la grande mosquée de Banlieue.

Elhadj Karamba Diaby a, dans son sermon, prôné l’importance de ce mois qui, selon lui, est une occasion d’implorer Dieu à travers la lecture du saint coran et les sacrifices.

‘’Aujourd’hui, est un grand jour pour le monde musulman. Nous sommes dans un grand mois comme ça. Le tout-puissant Dieu a donné l’occasion au monde musulman de commémorer le mois de naissance du prophète Mohamed PSL. C’était un lundi dans ce mois pareil. A l’occasion ce mois béni, tous les musulmans devraient se mobiliser pour honorer cette journée. C’est une manière de montrer aux musulmans que le prophète Mohammed (PSL) est né dans ce mois.  Dieu nous a exhortés à prier pour le prophète afin que le pardon soit sur nous tous. C’est vrai que nous faisons des sacrifices mais, c’est une occasion aussi de faire plus de sacrifices et prier pour nous tous. C’est également une occasion d’enseigner aux fidèles musulmans la façon dont vivait notre prophète (PSL)’’ a-t-il dit. Ajoutant que ‘’ce mois a été également une occasion pour les musulmans de penser à leurs villes en faisant des sacrifices.  Si vous prenez notre quartier (Banlieue), plus de 10 millions de francs guinéens et une vache ont été donnés à la mosquée par des bonnes personnes. Il faut rappeler également que la mosquée où nous prions aujourd’hui est le fruit de ce mois de naissance de notre prophète. Donc, cette nuit sera une occasion d’implorer Dieu à travers la lecture du saint coran, les incantations au nom du tout-puissant et son prophète’’, a-t-il martelé.

Poursuivant, le responsable de la ligue islamique de Kindia a reconnu la position de ceux qui pensent qu’il n’est pas bon de célébrer ce mois.  Soutenant qu’ils ont reçu cela de leurs maîtres.

‘’Ceux qui disent qu’ils ne le font pas, ils ont leurs raisons. Ils sont sur la voie de leurs maîtres. Mais, dire que ce n’est pas bon, nous ne sommes pas d’accord. Le mois de naissance de notre prophète est une occasion de faire une fête en son honneur en demandant pardon à Dieu’’, a précisé Elhadj Karamba Diaby.

Mohamed Cissé, envoyé spécial à Kindia

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités