Eliminatoires Can 2019 : la Guinée s’impose (dans la douleur) face à la Centrafrique

La Guinée a battu à domicile ce dimanche 9 septembre la Centrafrique sur un score de 1 but à 0 dans le cadre de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun. Après une première mi-temps terminée sur un score de parité, le syli national a complètement changé sa façon de jouer même si les fauves étaient droits dans leurs bottes. Plusieurs occasions manquées par les attaquants. Naby Keita, François Kamano, Issiaga sylla ont fait naître un désespoir à l’endroit du grand public fortement mobilisé. Au retour des vestiaires, le Guinéen Seydouba Soumah qui venait de rentrer à la place de son coéquipier Alassane Bangoura surprend tout le monde en mettant le ballon au fond des filets à la 63eme minute, une action qui a fait vibrer le stade du 28 septembre de Conakry rempli comme un œuf géant.

En conférence de presse de l’après-match, le sélectionneur du Syli national n’a pas manqué de parler des manquements dans son équipe lors de la première période.

« On a fait les 20 premières minutes sur un très bon niveau, après on a lâché, au moment qu’on a lâché, il y avait des petits problèmes et on a corrigé les choses. Lors de la première mi-temps, on devait marquer 2 buts mais la deuxième mi-temps c’était beaucoup mieux », a dit le coach. Le Belge qui a réussi sa première sortie officielle est conscient des erreurs qu’il faut régler avant la prochaine rencontre prévue en octobre prochain.

« Heureusement qu’on n’a marqué un but, dommage qu’on a raté beaucoup de buts mais je pense que ce que les joueurs ont montré ce n’est pas mauvais, il y a beaucoup de travail à faire mais je suis très content des joueurs parce qu’ils ont vraiment travaillé », a affirmé Paul Put avec sourire aux lèvres. Cette victoire permet aux Guinéens d’avoir 6 points en restant devant la Côte d’Ivoire qui a 3 points et le Rwanda qui est dernier du groupe H avec 0 point.

Mohamed Cissé

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire