Connect with us

Economie

Emprunt obligataire : le ministre Mamadi Camara de l’Economie et des Finances lance l’opération

Comme annoncé, le Ministère de l’Economie et des Finances à travers la direction nationale de la dette et de l’aide publique au développement de la Guinée a autorisé à émettre sur le marché financier, un emprunt obligataire dénommé « Emprunt Dette Publique 12,5% 2019-2022 » d’un montant de 1 600 milliards de francs guinéens, pour une durée de 3 ans avec possibilité de deux (2) tirages.

C’est le ministre de l’Economie et des Finances, Mamadi Camara qui a procédé ce lundi 10 juin au lancement officiel du premier tirage de cette opération en présence du ministre des Travaux publics, Moustapha Naité, du premier vice-gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, des responsables des banques de placement et de plusieurs autres invités de marque.

Dans son intervention de circonstance, le Directeur général de la BICIGUI a, au nom de ses collègues des banques de placement remercié les uns et les autres, avant de rappeler : « Ce présent emprunt obligataire est notre 3ème expérience. En effet, nous avons pu structurer en août 2015, un premier emprunt obligataire destiné à couvrir notre déficit en électricité en partie et à assurer l’entretien routier tant à Conakry qu’en province. Le délai s’inscrivait à l’époque à 400 milliards de nos francs. Grâce à la confiance que vous avez faite au gouvernement, nous avons pu lever 550 milliards de francs guinéens. A ce jour, ce montant est entière remboursé. En 2017, nous avons également lancé un second emprunt au mois. Pour un montant de 500 milliards, nous avons pu aussi lever 503 milliards, les remboursements se poursuivent et au mois de mai dernier le 2è coupons a été payé, tout ça, à la satisfaction du marché. Cette année naturellement, les besoins sont croissants pour financer notre développement. Je pense que chacun de nous doit être fier de mobiliser son épargne dans les conditions de sécurité juridique parfaite pour financer nous-mêmes, notre développement. Parce que quelqu’un d’autre ne le ferait pas pour nous. Donc, je voudrais vous inviter à faire confiance au système qui est en place », dira-t-il.

De son côté, le président de l’Association Professionnelle des Etablissements de Crédit de Guinée et Co-arrangeur de cet emprunt, Guy Laurent Fondjo a salué l’initiative, avant d’indiquer : « c’est une forme de financement ou de lever de fonds dû du coté de l’Etat. Donc, c’est un mécanisme par lequel l’Etat essaye de lever des fonds afin de réaliser les projets précis. Donc, c’est un mécanisme comme tout autre parce que l’Etat a plusieurs façons de pouvoir se financer, soit à partir des recettes propres qu’on paye à travers les Impôts, soit en recourant à ce qu’on appelle la dette extérieure, soit en recourant à ce qu’on appelle les bons du trésor. Mais l’emprunt obligataire a ses particularités du fait que c’est un financement un peu à moyen terme. Donc, c’est une forme qui permet à l’Etat de pouvoir lever les fonds et financer ses différents projets… »

Pour sa part, le ministre des Travaux publics s’est réjoui de l’initiative, tout en encourageant les uns et les autres à souscrire à cet emprunt pour permettre à son département de faire face à un entretien correct du réseau routier.

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre Mamadi Camara de l’Economie et des Finances n’a pas manqué d’inviter les guinéens à souscrire à cet emprunt, avant de mentionner : « Cette cérémonie consacre la mise en œuvre de l’une des actions majeures du point du développement économique et social (PNDES 2016-2020) du gouvernement dont la mise en œuvre repose sur la mobilisation accrue des ressources publiques et leur utilisation efficiente dans les secteurs qui contribuent significativement à la réduction de la pauvreté dans notre pays… »

Youssouf Keita

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook