Sommet de l'OCI/ Erdogan: "nous n'avons qu'une seule religion, c'est l'Islam. Le sunnisme ou le chiisme ne sont pas notre religion. Nous ne prendrons pas part aux débats confessionnels qui ne font que diviser les musulmans"

Pour le président turc, qui s’est exprimé après le sommet de l’OCI, les pays musulmans ne peuvent surmonter leurs problèmes que s’ils arrivent à former une unité dans la diversité

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les trois principaux maux du monde islamique sont l’opposition confessionnelle, le racisme et le terrorisme.

Le Président Erdogan et Iyad Madani, Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) ont tenu, vendredi, une conférence de presse conjointe après la clôture du 13ème Sommet de l’OCI.

« Le monde musulman est confronté à trois principaux problèmes: l’opposition interconfessionnelle, le racisme et le terrorisme. Ces trois éléments nous divisent et nous affaiblissent très sérieusement », a-t-il dit.

Pour Erdogan, les pays musulmans ne peuvent surmonter leurs problèmes que s’ils arrivent à former une unité dans la diversité.

«Sans unité et sans solidarité nous ne pouvons garantir la paix et la justice. Si nous n’arrivons pas à assurer notre unité avec nos différences, nous ne pourrons pas, en tant que Musulmans, surmonter les problèmes que nous rencontrons », a-t-il affirmé.

« Nous n’avons qu’une seule religion, c’est l’Islam. Le sunnisme ou le chiisme ne sont pas notre religion. Nous ne prendrons pas part aux débats confessionnels qui ne font que diviser les musulmans », a-t-il encore dit.

Le Président turc s’est aussi exprimé sur les questions de lutte contre le terrorisme.

« Nous combattons depuis 35 ans l’organisation terroriste PKK. Celle-ci a créé une autre organisation terroriste qui se nomme PYD-YPG en Syrie. Moscou déclare qu’elle aide militairement le PYD et lui a permis d’ouvrir un bureau en Russie. On voit très clairement qui soutient les terroristes », a-t-il expliqué.

Erdogan a appelé les pays islamiques à se poser la question de savoir pourquoi les organisations terroristes trouvent écho et naissent dans leurs territoires.

Le président turc s’est félicité de la décision des pays membres de l’OCI qui ont affirmé leur engagement pour lutter contre toute forme de terrorisme sans distinction et de combattre tous ceux qui utilisent le nom de l’Islam pour commettre des crimes.

«Dans ce sens, je suis heureux que nous ayons validé notre proposition de créer le Centre de Coopération et de Coordination de la Police de l’OCI», a-t-il commenté.

Par ailleurs, Erdogan a invité les pays islamiques à travailler ensemble contre l’islamophobie à travers le monde.

«Tous les pays musulmans doivent travailler ensemble contre l’islamophobie, la violence et l’oppression faites aux musulmans dans les pays où ils sont minoritaires », a-t-il encore dit.

Par ailleurs, le chef de l’Etat turc a regretté le fait que chaque pays musulman possède son propre Croissant Rouge ou organisation humanitaire, et a lancé un appel pour la création d’un Croissant Rouge commun.

« Nous devons créer un Croissant Rouge commun pour l’ensemble des 56 Etats membres de l’OCI. Ainsi, nous pourrons venir en aide de manière plus forte et plus efficace aux victimes et aux nécessiteux partout dans le monde, que ce soit dans un pays musulman ou ailleurs », a-t-il préconisé.

Le Président Erdogan est revenu également sur les derniers affrontements entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, tout en rappelant le soutien de la Turquie à Bakou.

«Je ne comprends toujours pas pourquoi le Groupe de Minsk [Etats-Unis, France et Russie], créé pour résoudre un problème vieux de 25 ans entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, n’a toujours pas réussi malgré les résolutions de l’ONU dénonçant l’occupation arménienne dans le Haut-Karabagh. »

A la fin de son propos Erdogan a réitéré son appel pour que les pays musulmans règlent eux-mêmes leurs problèmes sans avoir besoin de demander l’aide d’autrui.

Anadolu

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Sommet de l'OCI/ Erdogan: "nous n'avons qu'une seule religion, c'est l'Islam. Le sunnisme ou le chiisme ne sont pas notre religion. Nous ne prendrons pas part aux débats confessionnels qui ne font que diviser les musulmans"

  1. Tronka

    Je suis parfaitement d’accord avec le président de Turquie.
    Sunite schiites wa habite … C’est des histoires, des faux problèmes.

Laisser un commentaire