Connect with us

Politique

Exclusif. Des émissaires de Faya chez le ministre de la Justice, possible plainte contre l’opposant

Published

on

Les choses s’accélèrent à Conakry contre l’opposant Faya Lansana Millimouno qui a porté vendredi de graves accusations contre l’actuel ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Selon une source généralement bien informée, le leader du Bloc libéral (BL), rentré jeudi des Etats-Unis d’Amérique aurait dépêché des émissaires chez le ministre de la Justice Mamadou Lamine Fofana pour lui présenter ses excuses.

« L’opposant a dépêché des émissaires chez le ministre pour plaider afin qu’il y ait un arrangement à l’amiable. Il dit qu’il a été induit en erreur. Le ministre a dit niet et promis de le poursuivre devant la justice », a confié notre source.

« (…) Nous avons donc rappelé aux Américains qui se sont battus à nos côtés, aux côtés de l’Afrique de l’Ouest lorsqu’une rébellion a commencé au Liberia, cette rébellion, malgré les différentes armées africaines qui se sont rendues, cette rébellion a duré 14 ans, cette rébellion a détruit le Liberia. Après le Liberia, cette guerre est allée en Sierra-Leone, nos frères, nos cousins, nos confrères africains de la Sierra-Leone, on a vu les mains des bébés sciées en Sierra-Leone. Cette guerre est venue aussi en Guinée iciAujourd’hui, lorsqu’on me dit qu’un certain Fofana, ministre de la Justice, on l’a entendu et chacun de vous se rappelle de ce moment-là. Le jour qu’on bombardait, le jour que les rebelles tuaient les populations à Guéckédou, il était sur RFI et BBC, nous disant que son mouvement est en train de mettre Guéckédou à sac. Aujourd’hui, c’est lui qui trône sur la justice de notre pays. Peut-on nous attendre à une justice dans notre pays dans des circonstances comme celles-là ? Je ne crois pas, c’est un monsieur qui devait être poursuivi, c’est un monsieur qui devait aujourd’hui être entendu par les magistrats sur le rôle qu’il a joué dans l’attaque contre le territoire guinéen en 2000″, avait déclaré Faya devant la presse lors de l’assemblée générale de son parti en banlieue de Conakry. Toutes nos tentatives pour recueillir la réaction du Dr Faya sont encore restées vaines. Le téléphone, depuis hier, sonne sans répondant.

Aux dernières nouvelles, on apprend qu’il y aura ce lundi une réunion de crise au Ministère de la Justice pour voir les voies et moyens à prendre pour coordonner le dossier.

Mediaguinee

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook