Connect with us

Societé

Faranah : la mairie lance les opérations de curage des caniveaux de la ville

Published

on

Depuis quelques semaines, les grandes pluies tombent dans la commune urbaine de Faranah. Les eaux de ruissellement drainent des ordures pour diverses directions. Pour mettre un terme à ce phénomène, le conseil communal de Faranah en collaboration avec le Parc National du Haut Niger de Sidakoro vient d’allumer sa machine pour le curage des caniveaux du centre ville de la capitale de Sankaran.

Parlant l’objectif de ces travaux de curage, le premier vice -maire de a commune urbaine de Faranah, Ibrahima Traoré « Okala » précise : « Nous avons initié cette opération de curage des caniveaux parce que ce sont des grandes pluies qui tombent en ce moment. Les eaux de ruissellement drainent les ordures vers les caniveaux et généralement ces caniveaux sont bouchés. Les eaux qui stagnent, causent souvent des maladies hydriques. C’est pour épargner nos citoyens à ces maladies que nous avons jugé nécessaire d’entamer ces opérations de curage. Trous les caniveaux qui sont en plein cœur du centre ville de Faranah seront curés », dira-t-il.

Exif_JPEG_420

Poursuivant, la deuxième personnalité du conseil communal de Faranah a mis en garde tous ceux qui tenteraient de saboter ce travail. « Je demande aux citoyens de se réserver de tout acte de sabotage allant à l’encontre de ces opérations de curage. Toute personne pris en train de jeter les ordures dans ces caniveaux, sera poursuivit et la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. »

Les citoyens ont pour leur part exprimé leur sentiment par rapport à ce travail. C’est le cas de Sana Camara du quartier Sirikoleny 1. « Moi, je suis très ravi de cette action de la commune. Il y a longtemps de telle opération n’était pas entamée par la commune. Si les nouvelles autorités communales se sont investies pour le curage des caniveaux, c’est pour le bien être de la population. Nous soutenons les actions de cette équipe communale à travers les actes patriotiques » a t- il laissé entendre.

Lancinet Keita, depuis Faranah

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités