Connect with us

Politique

Faranah : les membres des démembrements de la CENI installés

Published

on

Les lampions du processus électoral 2019 viennent de s’allumer. Les acteurs de ce processus sont massivement venus des différentes structures concernées des onze sous-préfectures et la commune urbaine de Faranah.

C’est la salle de réunion du bloc administratif de la préfecture de Faranah qui a servi de cadre à cette rencontre placée sous la présidence de Frigui  Kourouma chargé des élections à la préfecture remplaçant le préfet empêché.

Au cours de cette rencontre, les membres des démembrements de la commission électorale nationale indépendante (CENI) ont été installés.

Au nom de la CENI, Dr Sory Sidibé nous dégage le motif de leur présence à Faranah : « L’objectif de notre présence à Faranah, c’est répondre aux sollicitations de la CENI qui veut mettre maintenant sur le terrain ses différentes représentations illustrées par les démembrements. Je suis coordinateur de l’axe Faranah, Kissidougou, Guékédougou. A Faranah, nous avons été vraiment satisfaits par rapport à ce qu’on entendait avant, c’est une fierté pour moi. Je félicite les parties prenantes au processus électoral habilitées à désigner les membres des démembrements. Sur le cas des désaccords, je n’ai noté qu’un seul cas. Le cas de la société civile de la sous-préfecture de Tiro où le président de la localité dit qu’il n’est pas d’accord avec la liste qu’on a envoyée. Même s’il y’a une liste préfectorale, la loi dit dans son article 23 que la société civile est représentée par les plateformes évoluant dans les localités concernées. »

Pour sa part, le président sortant, Bintou Mady Oularé a exprimé sa joie du fait qu’il a été réduit de ses fonctions de président de la CEPI de Faranah. « Le code électoral  est clair. Il est dit qu’à chaque élection, une fois que les résultats definitifs sont proclamés par la CENI, les présidents les démembrements cessent de fonctionner. Aujourd’hui, il n’y avait que trois (3) personnes qui étaient en fonction, les deux assistants et moi même qui était président de l’antenne de la CENI. Mais aujourd’hui j’ai été encore présenté par la société civile et j’ai été candidat, je n’ai pas eu de conçurent. J’ai été élu comme président de la CEPI de Faranah. Le message que j’adresse aux uns et aux autres c’est de remercier mes collègues de la société civile de toutes ses composantes qui m’ont choisi pour être à la tête de la CEPI de Faranah. L’objectif qui est assigné ici, c’est d’organiser une élection dans les meilleures conditions, avoir une transparence équitable avec un traitement équitable de toutes les parties prenantes. C’est pourquoi j’ai organisé l’autre jour le comité inter-parti. C’est-à-dire expliquer aux parties prenantes impliquées dans le processus électoral les différentes étapes du processus électoral. C’est une réelle satisfaction pour moi aujourd’hui que je sois reconduit par mes paires et que je sois avec la mouvance et l’opposition. Il y a 11 CESPI, une CECI et une CEPI… »

Après la salle de réunion du bloc administratif de la préfecture, les différentes parties prenantes à ce processus électoral se sont rendues à la Maison des jeunes où ils ont prêté serment.

Lanciné Keita, depuis Faranah

+224 628 464 659

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités