Connect with us

Societé

Fatou Sikhé : ‘’dénoncez les médecins qui font payer la césarienne. L’Etat a mis 135 milliards francs cette année’’

Rôle et Responsabilité des femmes vers l’adoption d’une nouvelle constitution, c’est le thème d’un grand débat national des femmes de Guinée, organisé ce mercredi dans un complexe hôtelier de la place. Une initiative du réseau des femmes intègres de Guinée (RFIG), qui regroupe en son sein 150 organisations féminines.

Cette rencontre dont la modération était assurée par l’ancienne ministre des Sports Domani Doré tournait autour de 6 panels à savoir : les enjeux de la santé maternelle et infantile ; les reformes dans le domaine du genre et de la citoyenneté ; l’autonomisation et entreprenariat ; éducation ; migration et employabilité.

Figurant parmi les panélistes qui ont débattu du thème : « la santé maternelle et infantile », la directrice générale du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Donka, Hadja Fatou Sikhé Camara a rassuré les femmes que la gratuité de la césarienne est effective, tout en invitant les populations à dénoncer tout médecin qui ne respecte pas cette décision gouvernementale.

« Je peux vous rassurer de la gratuité de la césarienne. Pour cette année 2019, seulement 135 milliards de francs guinéens ont été injectés pour l’achat des produits pharmaceutiques en faveur des kits pour la gratuité de la césarienne. Tous ces kits sont mis à disposition dans les hôpitaux », a-t-elle déclaré.

« Et c’est le lieu pour moi de lancer un appel aux populations, c’est leur droit d’accéder à la gratuité de la césarienne. Lorsqu’ils arrivent dans les structures, qu’ils confirment à nous professionnels de santé qu’ils n’ont pas à payer pour la césarienne. Et quel que soit le comportement de chacun, qu’ils puissent dénoncer. Parce que chacun a sa part de responsabilité, nous professionnels de santé, nous avons des insuffisances. Mais aussi la population est complice. Parce que tu ne peux pas connaître ton droit et ne pas l’imposer. Nous avons l’obligation de respecter cette gratuité », a-t-elle rappelé.

S’agissant de l’argent de la césarienne que certains médecins prennent, la DG de l’hôpital national Donka de souligner : « depuis 2011, aucune structure sanitaire n’a perçu officiellement un franc au titre de la gratuité des soins de la césarienne (..) ».

Par ailleurs, d’affirmer que la couverture sanitaire universelle va être prise en compte dans la nouvelle constitution.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook