Connect with us

Societé

Faya à propos de l’extradition de Toumba: « il faudrait que tous ceux qui sont inculpés puissent se retrouver dans la même situation »

Le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Lansana Millimouno, joint au téléphone par la rédaction de MEDIAGUINEE  s’est prononcé lundi sur l’extradition à Conakry de l’ancien aide de camp  du Capitaine Moussa Dadis Camara, en la personne du Commandant Aboubacar Toumba Diakité.

Selon lui, cette extradition d’un acteur clé présumé des événements douloureux du 28 septembre 2009 « est un pas important vers  la bonne direction. Cela va aider certainement à la manifestation de la vérité, aussi bien par rapport à ce qu’on lui reproche sur les événements du 28 septembre, mais également par rapport à la tentative d’assassinat sur la personne du président Dadis Camara. Ce jour là, aussi non seulement on a attenté à la vie de Moussa Dadis, Dieu merci, il a eu la vie sauve. Mais après beaucoup de traitements, il y a eu des personnes qui ont été tuées sur place au cours de cet attentat », dit-il.

« Nous pensons que son arrestation et son extradition vont aider à faire germer la vérité par rapport à tous ces événements.  Ce que nous avons par contre comme inquiétude, nous l’avons toujours dit, c’est que nous devons faire très attention au retour de Toumba. On craint pour sa vie et sa sécurité parce que l’on se souvient que son frère a été assassiné ici dans un centre pénitencier. Il n’y a jamais eu une enquête, ni une manifestation de la vérité sur ce cas. Cet assassinat, c’était probablement  parce qu’on a imaginé qu’après la fuite de Toumba qu’il se soit confié à son frère par rapport à ce qu’il sait sur les événements du 28 septembre et aussi sur la tentative d’assassinat du président Dadis. Alors, si celui-là a été assassiné, c’était donc pour empêcher la vérité de  germer… », déplore M. Millimouno.

Maintenant que Toumba lui-même a été arrêté, a indiqué Dr Faya Millimouno, « il  y a probablement des gens qui ont intérêt à ce que la vérité ne soit pas connue. Ceux-là peuvent être en position de pouvoir. Rappelons que parmi tous ceux qui ont été soupçonnés de quelque chose par rapport aux événements du 28 septembre qui sont restés en Guinée, il y en a qui sont encore en fonction et d’autres qui assurent des postes de responsabilités et des relations très fortes dans le gouvernement et même dans les sillages de la présidence. Il faut faire très attention pour ne pas qu’on abatte Toumba simplement pour empêcher à ce qu’on sache ce qui s’est passé le 28 septembre et le 03 décembre 2009 ».

Parlant du silence du gouvernement sur le cas de la tentative d’assassinat sur la personne du président Dadis, Dr Faya d’affirmer: « On a l’impression que le gouvernement aurait quelque chose à avoir, on ne le souhaiterait pas, qu’on parle de la tentative d’assassinat manqué sur la personne de monsieur Dadis. Ce jour là, il y a eu des morts et celui qui a tiré sur ces personnes, c’est Toumba et ses hommes. Donc rester ne pas en parler, c’est d’une  hypocrisie, c’est faire deux poids deux mesures ».

Plus loin, notre interlocuteur de rappeler : « Nous pensons que le peuple de Guinée a besoin de la justice par rapport aux  événements du 28 septembre et par rapport à la tentative d’assassinat sur la personne du président Dadis. Et, il y a eu des morts ce jour pour qui on doit également exiger la justice. Donc, cela est un problème par rapport auquel nous serons très attentifs pour que la justice soit là pour tout le monde. Au moment que Toumba est aujourd’hui en détention provisoire, il faudrait que tous ceux qui sont inculpés également puissent se retrouver dans la même situation. Qu’on contrôle tout le monde,  comme on est entrain de contrôler ceux qui sont en fonction, mais qu’il n’y a pas deux poids deux mesures de ceux qui sont soupçonnés et pour un même cas ».

Par Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. tim

    13 mars 2017 at 18 h 18 min

    M. Faya a raison. Je me demande parfois si Toumba sera jugé seulement pour le 28 septembre ou aussi pour la tentative d’assassinat contre la personne de Dadis car le gouvernement d’alors avait émis un mandat d’arrêt contre lui à ce sujet.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook