Forces sociales et syndicats se donnent la main pour la baisse du prix du carburant

L’inter centrale syndicale CNTG-USTG et les forces sociales viennent de se donner la main pour lutter ensemble contre la hausse du prix du carburant.

Ce mercredi 8 juillet 2018, cette fusion a été rendue publique à la maison de la presse. Depuis l’augmentation du prix du carburant à hauteur de 25%, ces deux structures se battaient en rang dispersé. A partir donc de ce mercredi, ces deux structures se battront main dans la main pour tenter de faire fléchir le gouvernement.

Pour Abdoul Sacko, membre des forces sociales, “travaillant chacun sur la question du prix du carburant, notamment son rabais à 8000, nous forces sociales, après tant d’actions et également le mouvement syndical, nous avons estimé, étant donné que nous nous battons pour la même cause, celui de défendre l’amélioration des conditions de vie des populations par le rabais du prix du carburant à 8000, nous avons estimé qu’il n’y a pas raison que nous ne nous donnions pas les mains, que nous ne conjuguions pas les efforts. Ce qui nous a amené à la signature d’un protocole d’accord entre les forces sociales et le mouvement syndical”.

Dans la foulée, Yamoussa Touré a expliqué le pourquoi de cette fusion.

“Le rôle régalien du syndicat est la défense de l’intérêt majeur des travailleurs. Le problème du carburant qui a été unilatéralement décidé par le gouvernement, le mouvement syndical, vu l’importance et la nécessité de se regrouper, a signé un partenariat au nom des centrales syndicales pour mener la lutte contre cette hausse illicite et illégale. C’est en cela que les organisations syndicales signataires de la présente convention se sont données la main pour mener ensemble le combat, dans la solidarité agissante pour la défense du pouvoir d’achat des travailleurs et travailleuses de la Guinée ainsi que les populations laborieuses. La synergie avec la société civile, nous avons décidé dans un idéal commun, guidé par notre conviction. Nous nous sommes donnés la main, pour essayer de relever le défi”, a dit le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs et retraites de Guinée (COSATREG)

Après cette fusion, les forces sociales et l’inter centrale décident de passer à la vitesse supérieure. Elles ont annoncé une série d’activités qu’ils vont mener. Ces activités sont entre autres, un meeting au terrain de Nongo, une marche pacifique, des émissions télé et radio.

Thierno Sadou Diallo

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire