Les forces vives de Guinée boudent une rencontre avec le Premier ministre : voici pourquoi

La grogne sociale ne faiblit pas depuis la hausse du prix du carburant à la pompe.  Les autorités guinéennes font flèche de tout bois pour calmer les ardeurs des grognons qui protestent contre le prix du litre du carburant fixé à 10 000fg. En témoigne l’entrée dans les négociations du Médiateur de la République et ancien Premier ministre Mohamed Saïd Fofana. Ce dernier a rencontré récemment dans la salle des actes du palais du peuple les acteurs principaux de la société civile avec qui il a échangé sur la situation nationale.  Fort dans les conciliabules, Mohamed Saïd, selon un acteur de la société civile a appelé pour une rencontre avec le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana à la Primature. Les forces vives qui devaient marcher le mardi ont opposé un niet poli à Saïd. Ce jeudi, c’est Ahmed de Paris, frère de l’artiste Oudy 1er qui prend le relais. Il réussit -l’on ne sait par quelle stratagème- à décrocher un rendez-vous à 15 h à la Primature entre le Premier ministre et les forces vives de Guinée. Ces dernières qui souhaitaient que le tout soit formalisé ont à nouveau décliné l’invitation et parlé de raisons stratégiques.

Ce vendredi, à la Bourse du travail, une rencontre de toutes les décisions est attendue. Les syndicats mettront-ils à exécution leur menace d’aller à une grève générale illimitée dès la semaine prochaine ?

Noumoukè S.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire