Connect with us

Divers

Forte inondation à N’zérékoré: un mort et d’énormes dégâts matériels

Published

on

La ville de N’zérékoré, principale agglomération de la Guinée forestière a été frappée par une forte inondation qui a touché plusieurs quartiers dont Dorota, Horoya, Belle vue et Wessoua. Le pont reliant Dorota à Belle vue a été envahie par l’eau. Ce qui a causé la mort d’un jeune apprenti d’un camion six roues qui a chuté et venu tomber sur sa tête.

Entre les quartiers Dorota et Wessoua également, le pont de liaison était coupé. Dans cette traversée très compliquée, c’est la voiture d’un syndicaliste du nom de Kabgé Mady de marque Land cruiser qui a été emporté par l’eau qui avait à son bord 4 personnes.

Mais heureusement, les jeunes du quartier sont descendus dans l’eau pour rechercher ces quatre personnes qui ont été tous sauvées.

Mais le scénario était tout autre, car ce jeune qui s’est transformé en sauveur a lui aussi frôlé la mort de justesse.

« Je suis resté au kiosque. Tout brusquement j’ai été alerté par des cris dans le marigot qu’une voiture est emportée par l’eau. C’est comme ça je suis venu. Arrivé, j’ai jugé nécessaire de descendre dans l’eau pour les sauver.

J’ai trouvé un premier temps, le chauffeur qui avait sorti sa tête, lui je l’ai fait sortir. Quand j’ai regardé encore j’ai vu la femme derrière que j’ai tirée, mais elle avait trop de poids. Je l’ai laissée elle a été drainée par l’eau jusqu’en bas de la rivière, c’est là-bas je l’ai fait sortir. L’autre petit encore je l’ai soulevé et je l’ai fait sortir. J’ai tiré le second enfant pour le faire sortir. J’ai appuyé son ventre pour que l’eau sorte, mais ça n’a pas marché. C’est ainsi, j’ai ouvert sa bouche pour souffler, c’est comme ça qu’il a commencé à respirer. Mes amis qui étaient présents sur les lieux m’ont envoyé la corde que j’ai attachée pour sortir, mais cette corde m’a lâché et je suis redescendu. Mais Dieu merci, j’ai trouvé un tronc d’arbre qui m’a sauvé, » a expliqué Mohamed Doumbouya.

Les citoyens de quartier Wessoua fortement mobilisés sur les lieux, ont demandé aux autorités locales d’accélérer donc la construction de leur pont pour sortir de ce calvaire qu’il connait depuis plusieurs années.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook