Ousmane Gaoual sur la nomination de Kassory : ‘’cette désignation de Kassory ne change quoi que ce soit’’

La nomination hier lundi d’Ibrahima Kassory Fofana au poste de Premier ministre continue d’être différemment interprétée dans la cité. Joint ce mardi par la rédaction de Mediaguinee, le conseiller politique du chef de file de l’opposition, Ousmane Gaoual Diallo a fait savoir qu’il ne croit pas si cette désignation de Kassory Fofana à la Primature peut changer la donne.

‘’Je ne crois pas que cette désignation de Kassory change quoi que ce soit’’

‘’Nous prenons acte de cette nomination. D’abord, il faut souligner le fait que la désignation de Kassory va quand même soulager le panier de la ménagère du côté de beaucoup de préfectures où la viande de bœuf se faisait rare à cause de sacrifices que les potentiels ministres sont en train de faire. Donc, ça va peut-être nous permettre de consommer la viande et ça c’est déjà une chance. La deuxième chose, je ne crois pas que cette désignation de Kassory change quoi que ce soit parce que tous les problèmes du pays sont liés au fait qu’Alpha Condé qui est le Chef de l’Etat n’était pas préparé à gouverner un pays. Et  donc, il concentre au niveau du palais présidentiel l’essentiel de toutes les décisions’’, a déclaré le député de Gaoual.

‘’Si Alpha Condé continue à agir comme il a agi avec les autres Premiers ministres, les Guinéens vont déchanter très rapidement’’

‘’Donc pour nous, ce n’est pas seulement la compétence ou l’incompétence des Premiers ministres qui font qu’on n’a pas de résultats. Mais j’imagine que Saïd Fofana avait de la compétence, j’imagine que Monsieur Youla avait de la compétence et j’imagine et je sais que Kassory a de la compétence. Donc maintenant, si Alpha Condé continue à agir comme il a agi avec les autres Premiers ministres, les Guinéens vont déchanter très rapidement. Parce que pour qu’il y ait un bon Premier ministre qui puisse agir, il faut qu’il puisse agir conformément à loi. Et s’il agit conformément à la loi, j’espère qu’il prendra à bras le corps le contentieux électoral et les questions de l’application des résultats du dialogue politique (…). Donc, on va pourvoir le juger très rapidement sur les premières décisions. Et lorsque le gouvernement sera formé, on verra si la promesse du président Alpha d’avoir un gouvernement qui est à l’écoute du peuple va être tenue. Dans ce cas, on verra la suite qui va être donnée au contentieux électoral qui est sur la table. Et aussi plus rapidement la mise en application des points déjà résolus au dialogue politique de 2013, 2015 et ce qui se poursuit actuellement ‘’, a souligné le conseiller politique du chef de file de l’opposition.

Par Yaya  Dramé

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire