Gaoual : trois taxis en partance pour Manda, au Sénégal, victimes de braquage à Koumbia

Trois taxis, partis de Conakry (Guinée) pour Manda (Sénégal), ont été victimes de braquages dans la nuit du samedi, 04 juin 2016,  dans la préfecture de Gaoual, précisément entre la sous-préfecture de Koumbia et la Commune Urbaine sur la Route Nationale N°23 (RN23), Gaoual-Boké, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP à Gaoual.

Toutes les trois voitures, partis de la gare routière de Bambéto dans la commune de Ratoma à Conakry, avaient à leurs bords en majorité des dames commerçantes, qui ont été dépouillées de tous leurs biens (argents, habits, téléphones,…), et même le carburant destiné à la consommation des véhicules n’a pas été épargné.

Selon les informations recueillies auprès des officiers instructeurs de la Compagnie de Gendarmerie de Gaoual, «les délinquants ont emporté plus de trente-cinq millions de francs CFA (35.000.000 FCFA) au préjudice des passagères».

Les victimes affirment de leur côté, que «les présumés bandits, coupeurs de route, ont opéré abord d’un véhicule de marque Toyota Prado 4/4, premier modèle, de couleur verte. Ils étaient au nombre de huit (08), tous armés de fusils PMAK dans des zones non couvertes par les réseaux de téléphonies mobiles».

A noter, que ces coupeurs de route ont opéré dans des zonés où la route est complètement défoncée, dégradée de manière à empêcher les véhicules de rouler vite. Un casse-tête pour les usagers sur cette RN 23 à grande fréquentation.

Informer tardivement, les autorités se sont rendus sur les lieux avec les Forces de Défense et Sécurité (FDS) pour des fins de constat. Là, les femmes victimes désespérées étaient dispersées dans la forêt. Elles ont été groupées par les agents pour être ramenées dans la CU de Gaoual.

Les autorités préfectorales ont pris toutes les dispositions utiles pour secourir les victimes avec de bons soins. Elles ont carburé les véhicules qui ont continué ensuite leur route pour le Sénégal avec celles ou ceux qui n’ont pas tout perdu dans l’attaque.

A signaler, que quatre (04) des commerçantes complètement dépouillées de leurs biens, ont rebroussé chemin sur Conakry grâce aux bons offices des autorités de Gaoual.

AGP

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire