Grève des enseignants : le ministre Mory Sangaré demande aux députés de s’investir…

Alors qu’il présentait le projet de budget de son département, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a demandé l’apport des élus du peuple pour venir à bout de la crise qui mine l’école guinéenne depuis deux mois.

Dans un discours qui a provoqué la colère des députés de l’opposition, Mory Sangaré a annoncé la reprise des cours à plusieurs niveaux.

« Il est regrettable de constater que malgré les efforts fournis par notre gouvernement en matière d’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires, des écoles restent encre perturbées par endroits. Par la sensibilisation de toutes les parties prenantes et la prise de mesures administratives à titre conservatoire, mon département s’est investi à ramener les enseignants en classe. Aussi comme nous l’avons souligné dans une lettre technique mise à la disposition de la commission éducation de l’assemblée nationale, le gouvernement a également utilisé les voies et moyens institutionnels pour un dialogue franc et constructif avec les représentants syndicaux désignés conformément au protocole d’accord signé le 13 mars 2018. Donc les cours ont repris à maints endroits. Des tentatives de déstabilisation demeurent et affectent le climat de quiétude », a dit le ministre de l’éducation avant de demander l’aide des députés pour un dénouement heureux de cette crise.

«Nous vous invitons, honorables députés à vous joindre à nous en vue d’un dénouement heureux de cette crise», a-t- il lancé.

A signaler que le ministre de l’éducation a passé un sale temps ce lundi à l’assemblée nationale. Des députés ont tiré à boulets rouges sur lui alors que son collègue de l’enseignement supérieur a été adoubé à l’unanimité par les élus du peuple.

Thierno Sadou Diallo, depuis le Parlement

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire