Hajj 2018 : 288 pèlerins guinéens sont de retour à Conakry

Comme annoncé plus tôt par le secrétaire général des affaires religieuses Elhadj Aly Jamal Bangoura, le premier convoi de pèlerins guinéens a atterri ce mardi à 11 heures à l’aéroport international de Conakry-Gbessia.

Selon le secrétaire général adjoint des affaires religieuses, ils seraient 288 pèlerins à avoir débarqué sur la terre guinéenne. Après avoir soutenu la thèse que le retard du vol avait été dû à une panne technique, Elhadj Karamoko Diawara, confie que des dispositions sécuritaires seront prises pour la sécurité de tous les pèlerins.

« Le premier convoi-là était prévu d’abord depuis hier à 18 h20, mais malheureusement nous avions reçu l’information que le vol allait accuser un retard à cause d’une panne technique. Beaucoup de Guinéens étaient inquiets à cause de ça. J’ai appelé le secrétaire général, lui-même il m’a confirmé que c’était dû à une panne technique. Donc la panne a été réglée quelques heures après. Donc, ce convoi-là est arrivé par la grâce du Tout Puissant Allah ce matin vers 11 heures. Tous les pèlerins ont débarqué, il y a eu seulement un cas de malade, nous avons transporté ce malade-là à l’hôpital sino-guinéen. Inch’Allah, toutes les dispositions seront prises pour sécuriser d’abord les pèlerins qui sont là et ceux qui restent », explique l’adjoint d’Aly Jamal Bangoura.

Poursuivant, il informe que les pèlerins du deuxième convoi sont à l’aéroport de Gbessia et ont déjà embarqué.

« Le deuxième convoi est à l’aéroport de Djeddah comme ça, dans quelques heures, ça va aussi décoller. Ils (les pèlerins, ndlr) sont dans l’avion mais ils n’ont pas encore décollé. Nous espérons qu’à partir de 20 heures jusqu’à 22 heures, ils seront là Inch’Allah par la grâce du Tout Puissant Allah », rassure Elhadj Karamoko Diawara, avant de nous apprendre qu’il y a eu des cas de décès, chose fréquente d’après lui.

 « Il y a eu des cas de décès. Ce que je mémorise pour le moment, il y a eu quatre cas de décès de pèlerins guinéens. Ça arrive chaque année. Ce sont les épreuves comme ceux qui meurent ici à Conakry. Mais Al Hamdoulillah, nous remercions le Tout Puissant Allah parce qu’ils sont comptés parmi les pèlerins, parce que le pèlerinage c’est l’intention. Ils ont déjà payé leur argent, sont partis dans les différents lieux saints mais Dieu a accepté que ceux-ci trouvent la mort dans ces différents lieux saints. Toutes les dispositions ont été prises pour les enterrer dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, le secrétaire général sera là, il va accompagner une forte délégation pour aller présenter les condoléances à ces différentes familles éplorées ».

A noter que 288 pèlerins sont encore attendus dans la soirée de ce mardi 4 septembre et les autorités religieuses espèrent que d’ici le 18 septembre, tous les convois seront à Conakry.

Maciré Soriba Camara

+224 628 112 098

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire