Halimatou Sow, lauréate de African miss university of the world 2018 de retour en Guinée veut promouvoir le textile africain

Après avoir raflé le concours de african miss university of the world 2018 le 25 août dernier au Bénin, mademoiselle Halimatou Sow a regagné son pays, la Guinée ce mardi 04 septembre. A peine descendue de l’avion, elle a été accueillie par sa famille et le comité de la structure Cis’Com. Pour elle, c’est une fierté d’avoir représenté son pays face à une concurrence des plus rivalisantes des pays de la sous-région.

« Je reviens avec fierté et je suis très heureuse d’avoir représenté dignement mon pays car ce n’est pas du tout facile. Surtout de se retrouver avec différentes candidates venant d’un peu partout en Afrique voire même de l’occident. Ce n’est pas facile mais je m’en suis sortie par la grâce de Dieu, chose dont je suis très fière », s’est-elle félicitée.

Comme projet, Miss Halimatou Sow dit vouloir se lancer dans la revalorisation du textile africain. « Et pour faire ça, dit-elle, j’envisage de créer une plateforme qui va regrouper les jeunes africains en provenance d’un peu partout dans le monde et différents promoteurs du textile africain et toute personne voulant aider dans le sens de la promotion de la culture africaine ».

Puis de terminer en interpellant les jeunes filles à se fixer des objectifs « dans la vie, quelles que soit tes ambitions, si tu n’oses pas, tu ne peux rien. Et de deux, ce que j’ai à dire à ces jeunes filles, c’est qu’en étant belles, elles peuvent aussi être intelligentes. Car mieux vaut être vilaine et intelligente que belle et bête. Et surtout il faut savoir oser, il faut savoir se démontrer, il faut savoir créer la différence entre elles et les autres qui sont là tranquillement et qui n’ont pas d’objectif, il faut être une personne objective », a lancé Halimatou Sow.

Maciré Soriba Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Halimatou Sow, lauréate de African miss university of the world 2018 de retour en Guinée veut promouvoir le textile africain

Laisser un commentaire