Connect with us

Societé

Impact des infrastructures côtières : une formation d’une vingtaine d’ONG et médias se tient à Conakry 

Published

on

Comment minimiser les impacts des infrastructures sur les zones côtières ? La question est au centre d’un atelier de formation des ONG et médias qui se tient du 07 au 08 août dans l’enceinte de Guinée-Ecologie, ONG située dans la commune de Dixinn. Le but est de renforcer les capacités de ces organisations afin de pouvoir sensibiliser à travers des moyens et techniques, les acteurs œuvrant dans le cadre de la destruction de l’environnement.

 »Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet régional financé par la fondation WAVA et coordonné au niveau régional par deux structures. Le projet s’intéresse aux impacts des infrastructures sur la zone côtière. C’est dans ce cadre que cet atelier est organisé à l’attention des organisations de la société civile et les médias pour essayer non seulement de les sensibiliser sur la question des infrastructures sur les zones côtières, mais aussi de les outiller sur la connaissance des outils permettant d’encadrer les infrastructures dans la zone côtière. L’objectif principal est de les outiller sur ces outils en question et aussi de les réunir au tour d’un cadre, afin de prendre des actions concrètes pour gérer ces infrastructures de développement. Sur la question de menace de ces infrastructures, c’est ce qui a motivé cette formation. Parce qu’il n’y a pas seulement en Guinée, mais au niveau de la côte ouest-africaine, des constats sur l’envahissement des infrastructures sur la zone côtière parce qu’il y a un besoin de développement. Donc, ce besoin amène à l’installation des infrastructures et alors qu’il faut déjà prendre des dispositions pour que l’installation de ces infrastructures n’impacte pas la biodiversité et l’environnement de la zone côtière » a dit Mamadou Diawara, Directeur exécutif de Guinée-Ecologie.

Interpellant la responsabilité de tous les citoyens, le formateur Saliou Diallo a lancé une invite à l’endroit des acteurs quant à la protection des zones côtières. Il est ensuite revenu sur les éléments à développer pendant ces deux jours de formation.

 »Nous pouvons dire que c’est l’évolution qui montre que le littoral est très affecté par les impacts d’origine anthropique et parfois d’origine naturelle. Mais, que le trait de côte s’est bien modifié par rapport à ceux qui savent ce qui était la côte guinéenne il y a 50 ans. Bien d’aspects se sont modifiés à cause de plusieurs facteurs dont les facteurs humains et naturels (…) Pendant les deux jours, nous allons discuter sur ces différents aspects et voir dans l’ensemble le rôle qu’on peut jouer en tant qu »acteurs citoyens, en vue de s’assurer que les impacts des infrastructures ne dépassent pas ce qui est sous contrôle. Nous allons parler du Ministère de l’Environnement, des eaux et forêts qui s’occupe à tout ce qui est environnemental dans notre pays. Au-delà des aspects institutionnels, il y a des aspects légaux qui nous concernent. C’est-à-dire, l’ensemble des textes de loi qui ont été pris par notre Assemblée Nationale pour gérer l’environnement. Et, à cela vont s’ajouter les textes que le gouvernement a pris par rapport à l’application des lois », a-t-il souligné.

Dans un document dont Mediaguinee détient copie, les organisateurs ont noté les résultats attendus qui sont entre autres  »le renforcement de la participation citoyenne à la protection de l’environnement et au développement durable, le développement des capacités des participants en matière de mobilisation pour l’écocitoyenneté, la dotation des participants des pratiques pour la bonne gestion de l’environnement, la sensibilisation à l’environnement et au développement durable, la contribution des participants à la durabilité des grands projets de développement en zone côtière guinéenne en exigeant des études d’impact environnemental et social dans le respect des lois et règlements en vigueur ».

Mohamed Cissé

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook