Connect with us

Faits divers

Cinq morts dans un incendie à Cosa : ‘’il y a eu une masse dans la maison, au niveau du salon’’ (témoin)

Published

on

Un incendie meurtrier s’est déclaré dans une maison à Cosa faisant état de cinq morts ce mercredi 21 mars 2018, dans  la commune de Ratoma. Parmi les victimes, on compte le père de famille, la mère, deux filles et un garçon, seule une fille a pu échapper à ce drame.

Selon des informations recueillies sur place, un court-circuit venant du nouveau compteur prépayé de la société Electricité de Guinée (EDG) serait à l’origine du feu.

Pour Saddam Hossein Diallo dont le papa et la maman ont péri dans l’incendie, c’est à une heure du matin que les cris de sa famille l’ont réveillé alors qu’il dormait dans une maison située dans la même cour que celle qui est partie en fumée.

J’ai entendu mon père crier en disant aidez-nous, aidez-nous

« C’est à une heure du matin que j’ai entendu mon père crier, en disant aidez-nous, aidez-nous, j’étais là dans ma chambre et la deuxième femme de mon père aussi était chez elle. Je suis sorti avec elle pour chercher de l’aide, on a trouvé des voisins et nous avons essayé d’entrer par les antivols. C’est là qu’on a pu faire sortir une de mes petites sœurs, mais les autres n’ont pas pu sortir parce que le plafond était tombé sur eux. C’est cinq sont : Mon père, ma mère,  mon frère et mes deux petites sœurs. C’est avec l’aide des voisins et des sapeurs pompiers que nous avons pu calmer le feu qui s’était déclaré à une du matin et c’est seulement à 4 heures qu’on a pu l’éteindre. Je prie les autorités de prendre des précautions sur l’installation du courant électrique parce que ces compteurs prépayés font souffrir beaucoup de personnes », a témoigné ce jeune qui a perdu presque toute sa famille dans cet incendie.

Je suis sorti au dehors pour appeler de l’aide, il y avait un policer là-bas et ce dernier est venu et il a appelé les sapeurs-pompiers

De son côté, Thierno Mamadou Diallo qui habite dans cette même cour depuis six ans et qui est le maître coranique des enfants de cette famille décrit les circonstances dans  lesquelles l’incendie s’est déclaré : ‘’C’est à 1h 45 minutes lorsque le courant est revenu et il y a eu une masse dans la maison, précisément au niveau du salon. Nous sommes venus pour défoncer la porte mais on a trouvé qu’elle était déjà bloquée. Personne ne pouvait passer par cette porte. Après je suis sorti au dehors pour appeler de l’aide, il y avait un policer là-bas et ce dernier est venu et il a appelé les sapeurs-pompiers. On a pu sortir une fille qui était au niveau de la fenêtre mais les autres n’on pas pu sortir’’, a t il précisé.

Cette famille, originaire de Koundara, a tout perdu dans cet incendie. En plus des cinq âmes arrachées à l’affection de leurs proches, toute la maison et son contenu sont partis dans les flammes sous l’œil impuissant du voisinage.

Thierno Sadou Diallo   

(+224) 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook