Connect with us

Societé

INTEGRA : un programme pour accompagner 40 entreprises et favoriser la création d’emploi

Published

on

Le Centre du Commerce International (ITC) a organisé ce mardi 18 juin 2019 dans un complexe hôtelier de Conakry un atelier de restitution pour présenter une feuille de route, destinée à faciliter l’emploi des jeunes au niveau des filières agricoles et agroalimentaires.  Dans le cadre du Programme d’intégration socio-économique des jeunes en Guinée (INTEGRA), l’ITC prévoit d’accompagner et de soutenir 40 entreprises et groupements dans le développement de leurs activités de transformation alimentaire et la création d’emplois. A cette fin, des plans d’amélioration individualisés seront préparés et mis en œuvre par les experts d’INTEGRA, pour chacune des 40 entités bénéficiaires, dans le but d’assurer la création de 600 emplois et la pérennisation de 300 d’entre eux.

Ce programme INTEGRA est une initiative du gouvernement guinéen et de l’Union Européenne qui vise à créer des activités rémunératrices et des emplois durables pour les jeunes guinéens. Il s’inscrit dans le contexte du Fonds fiduciaire de la valette en faveur de la réduction des migrations irrégulières des jeunes vers l’Europe

Cécile Benhamou, représentante de la Délégation de l’Union Européenne, estime que ce programme va aiguiller les efforts apportés afin de booster les opportunités d’envoi et d’intégration socio-économiques pour les jeunes.

« Nous Union Européenne nous avons beaucoup poussée pour qu’il y ait le plus haut degré de coordination et de synergie entre les trois agences ITC, ENABEL et GIZ. Et voir aujourd’hui cette feuille de route enfin finaliser qui va bénéficier au travail d’ITC et qui va bénéficier aux autres agences également et au-delà de cela, la Guinée dans son ensemble. L’analyse diagnostique a été faite maintenant il s’agit de mettre en œuvre les entreprise qui ont été identifiées pour toucher au but  savoir créer des opportunités socioéconomiques pour la jeunesse de la Guinée pour qu’elle soit bien implantée sur le territoire et une vie descente(…) La Guinée étant le premier pays pourvoyeur de l’immigration clandestine et irrégulière et donc, l’idée un peu avec le fond fiduciaire était d’accompagner la Guinée pour essayer d’améliorer les conditions de vie au pays pour éviter que les jeunes prennent les routes de la migration irrégulière ».

Tenant compte de l’initiative présidentielle, le ministre Marc Yombouno estime qu’il faudrait se réjouir du fait que INTEGRA et ITC soit en train de prendre en compte les recommandations du chef de l’Etat.

« Dès après le lancement du programme en Novembre 2018, Madame Gonzales a été reçue par le chef de l’Etat. Et je me rends compte que la plupart des recommandations du Chef de l’Etat ont été pris en compte. Le Chef de l’Etat a souhaité que son initiative soit en phase avec les réalisations du programme INTEGRA, surtout à côté de l’insertion socio-économique des jeunes et des femmes en terme aussi de création d’emploi pour faire en sorte qu’il y ait une certaine évolution dans l’accroissement des revenus de cette couche ou bien même de ces couches vulnérables. Aussi nous nous réjouissons du fait que ce programme prend en compte deux piliers du Programme National de Développement économique et social, notamment le deuxième pilier qui prend en compte l’accroissement économique et le troisième pilier qui prend en compte l’inclusion humain. Et faire en sorte que ce programme prenne en compte l’initiative présidentiel et prenne en compte aussi les recommandations du PNDES, je crois que c’est quelque chose qui servira d’exemple pour d’autres Institutions » A estime le ministre conseiller à la Présidence

Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune qui a procédé à l’ouverture des travaux du présent atelier, a affirmé que ce projet INTEGRA est une initiative conjointe entre le gouvernement guinéen et l’Union Européenne qui vise à freiner ou à réduire au minimum la migration illégale des jeunes à travers la réinsertion socio-économique via la création d’emplois durables.

« Les jeunes constituent une part importante de la population guinéenne avec plus de 73 % des âgés de moins de 35 ans. Le phénomène de migration irrégulière massive constaté au niveau de la couche juvénile ces dernières années est une situation préoccupante pour notre pays et mérite d’être combattu par tous les moyens et efforts possibles. Parmi les secteurs pourvoyeurs potentiels d’emploi pour les jeunes figurent les filières agroalimentaires, les potentiels des filières comme le riz, le fonio, l’anacarde, le café, le cacao. La présente étude réalisée par le Centre du Commerce International, avec financement de l’Union Européenne contribue à la réalisation de cette démarche. Nous reconnaissons la pertinence de cette démarche. Nous saluons la pertinence de cette étude et sommes conscients des principaux résultats à savoir le soutien technique à quarante entreprises alimentaires bénéficiaires de l’élaboration d’un document intitulé feuille de route ».

A noter que conformément aux objectifs opérationnels du Programme INTEGRA, ces entreprises et groupement sont repartis dans les 4 régions de la Guinée, couvrant 24 préfectures et 4 communes de Conakry. Les plans d’amélioration individualisés sont actuellement en cours de préparation. Leur déploiement est prévu pour septembre prochain.

Maciré Camara

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités