Interview// Amady Keïta, président de la FONPAC : « nous tournons autour de la démocratie et du développement durable… »

La ‘’Fondation Pr Alpha Condé pour la Démocratie et le Développement Durable’’ (FONPAC) vient de voir jour en Guinée. Dans un entretien exclusif qu’il a bien voulu accorder à Mediaguinee, le président de cette fondation, Amady Keita, parle entre autres, des objectifs de sa fondation et de ce que les membres comptent faire dans un proche avenir. Lisez !

Mediaguinee : Qu’est-ce qui vous a motivé à créer une telle fondation qui porte le nom du Pr Alpha Condé ?

Amady Keita : Beaucoup d’idées nous ont amenés à créer cette fondation. Parmi ces arguments, nous avons entre autres, l’intention particulière du président Alpha Condé à renforcer les idéaux et les valeurs démocratiques en Guinée en particulier et en Afrique en général. On a également la démocratisation de la vie publique et la volonté ferme du Président de la République au renforcement de l’Etat de droit en Guinée. Il y a aussi la participation effective de la population à la gestion du développement. Ce sont ces quelques arguments forts qui nous amenés à mettre en place cette fondation dont les activités seront très bientôt lancées.

Quels sont les objectifs que vous fixez à votre fondation ?

Les objectifs sont globalement au nombre de deux (2). Nous tournons autour de la démocratie et du développement durable. Mais ces objectifs en terme détaillé consistent à amplifier et propager les actions du Pr Alpha Condé en vue de promouvoir l’étude et la recherche de la démocratie et du développement durable en Guinée. Nous avons également comme objectif, la participation à la sensibilisation de la jeunesse, à la consolidation et à la promotion des idéaux de démocratie et de progrès prônés par le Pr Alpha Condé. Aussi, nous voulons amener les leaders politiques à faire face à leur responsabilité politique et civique en les incitant à former constamment leurs militants pour éviter que les populations innocentes ne soient victimes de manipulations électorales. Si vous avez remarqué, le plus souvent en Guinée, à chaque fois qu’il y a le processus électoral, il y a toujours des victimes et çà parce que les leaders politiques ne parviennent pas à sensibiliser et à former bien leurs militants et sympathisants. C’est tout ce qui conduit souvent à la dérive dans notre pays. Donc notre objectif c’est d’amener les leaders politiques à faire face à ces genres de responsabilités. Mais également nous avons comme objectif de proposer des stratégies de développement très novatrices à travers des projets de développement durable, notamment dans le domaine de l’environnement. Et qui parle de l’environnement parle obligatoirement du domaine de l’eau et de la santé. On ne peut pas parler de développement durable aujourd’hui sans parler de ces facteurs, parce que le développement durable c’est un développement qui prévoit les futures générations. Nous allons aussi soutenir des activités éducatives dans les établissements d’enseignement pré-universitaire, universitaire et même technique. Parce qu’il faut qu’on apprenne aux jeunes à pratiquer les valeurs démocratiques comme la liberté d’expression. Les jeunes en milieu scolaire ne connaissent pas souvent çà. La liberté d’expression et le respect de l’opinion d’autrui, l’art du compromis, la représentation et le droit de vote doivent être vulgarisés. Tout ceci fait partie de nos objectifs. En dernier lieu, nous voulons promouvoir des partenariats avec d’autres ONG, institutions nationales et internationales.

Quelle différence y a-t-il entre votre fondation et les autres structures qui soutiennent les actions du président Alpha Condé ?

Je sais que certains vont voir notre fondation sous un angle politique alors que c’est très loin de çà. Cette fondation est une organisation non gouvernementale (ONG) qui a des objectifs et des projets. Que le président Alpha Condé soit au pouvoir ou non, les activités de la fondation vont continuer. Ce qui veut dire que nos activités seront pérennes. Il ne s’agit pas d’un mouvement de soutien ou autre. La fondation est très loin de la politique. Elle est tout simplement une ONG qui aura des activités importantes à mener sur le terrain. Promouvoir la paix est aussi l’un de nos objectifs, parce que rien n’est possible sans l’unité et la paix. Qui parle d’unité et de paix parle de cohésion entre toutes les couches. Donc c’est autant dire que cette fondation est loin d’être une chose politique. Il ne faudrait pas que les gens attribuent à cette fondation une connotation politique.

Votre fondation n’est-elle pas opportuniste ?

Non. Nous sommes très loin de ça et les gens se rendront compte très bientôt que nous ne sommes pas opportunistes.

Le président Alpha Condé est à son second mandat. Que visez-vous avec cette fondation ?

Nous, nous cherchons à propager et à promouvoir les actions et les acquis démocratiques du président Alpha Condé pour les futures générations. Comme je vous l’ai dit tantôt, la fondation est amenée à rester même si le Pr Alpha Condé n’est plus au pouvoir. C’est autant dire que la fondation continuera à véhiculer les acquis du Pr Alpha Condé aux futures générations.

Quelle lecture faites-vous de ce second mandat du Pr Alpha Condé en cours ?

Comme l’a clairement dit le président Alpha Condé, c’est un mandat qui est surtout consacré aux jeunes et aux femmes et on remarque que les choses ne tardent pas à venir lorsqu’il s’agit de décision concernant la promotion de la femme, mais également des jeunes. Nous constatons avec joie que l’emploi des jeunes et l’autonomisation des structures de femmes s’inscrivent en bonne place dans le programme de ce second mandat. Ce second quinquennat est donc prometteur et les cinq années du premier mandat avaient été consacrées pour la fondation des bases du développement. Ce qu’il faut remarquer, c’est que le développement provient des hommes. Il ne s’agit pas de procéder des ressources, mais il faut mobiliser les hommes. C’est comme si je vous disais qu’il n’y a de croissance que si la population manifeste une volonté de croissance. Et, l’objectif du Pr Alpha Condé, c’est comment amener les gens à changer de mentalité, mais également à s’intéresser à ce processus de croissance. Parce qu’on ne peut pas parler de développement sans parler de croissance et parler de croissance c’est parler des hommes. Comment amener les gens à voir cette conscience de développement ? Je dirais que ce second mandat est encore prometteur pour les jeunes et pour les femmes.

Quel appel Avez-vous à lancer ?

Cette fondation nous tient beaucoup aujourd’hui à cœur. Je voudrais que les gens ne saisissent pas ça sous un angle politique. Nous sommes loin des politiques. La différence est que la fondation prend le nom du Pr Alpha Condé. Ça pouvait prendre le nom de n’importe quelle personne. Mais puisque c’est lui qui s’est illustré dans le sens de la démocratie et du développement, c’est la raison fondamentale qui a fait que nous lui avons donné le nom de la fondation.

Propos recueillis par  Youssouf Hawa Keita   

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Interview// Amady Keïta, président de la FONPAC : « nous tournons autour de la démocratie et du développement durable… »

Laisser un commentaire