Connect with us

Politique

Interview. Fatoumata Diallo, fille d’Elhadj Biro : ‘’ce qui lie mon père au chef de l’Etat est inaltérable et inébranlable’’

Fatoumata Diallo est la fille du respecté Elhadj Boubacar Biro, ancien président de l’Assemblée nationale de Guinée. Discrète et engagée, la fille de Mamou, membre du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), a décidé enfin de sortir du bois. Nouvelle Constitution, la santé de son parti, les relations entre son père et le président Alpha Condé, la situation économique du pays, la conquête de Mamou par le parti présidentiel, tout a été abordé par Madame Bah. Interview à bâtons rompus…

Mediaguinee : On ne vous connaît que très peu. Qui êtes-vous ?

Fatoumata Diallo : Je suis Mme BAH née DIALLO Fatoumata. Je suis diplômée de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en Physique, option « Energétique ». Je suis aussi détentrice d’un BEP en gestion des Petites et Moyennes Entreprises du Groupe « PIGER » à ANGER en France et d’un DUCI (Diplôme Universitaire de Capacité en Informatique) à l’Université de LILLE 3 en France.

Ancienne basketteuse de l’équipe Fédérale de Mamou, je suis mariée et mère de trois enfants.

Vous avez adhéré officiellement au RPG Arc-en-ciel en Octobre 2018. Pourquoi pas avant ? 

Dans la vie, on dit souvent que toute chose a son temps.  Et que chaque chose vient à point nommé.

Étant donné que ma profession relève d’un statut privé, je n’ai pas beaucoup de temps, mais j’ai toujours voté RPG. En octobre 2018, je me suis exprimée publiquement et officiellement, mais avant cela j’étais déjà du RPG depuis mon retour de la France en Octobre 1995 avant même la création du RPG ARC-EN-CIEL.

Qu’est-ce qui explique alors votre silence ?

Je suis une personne naturellement réservée, mais quand c’est nécessaire je m’exprime ouvertement pour donner mon point de vue comme je l’ai fait en Octobre 2018 et comme je le fais maintenant quand il s’agit de l’intérêt national.

Selon vous, comment se porte le parti présidentiel ?

Le RPG ARC-EN-CIEL se porte très bien. Il est partisan de débat démocratique au sein du parti et sur toutes les questions concernant la vie nationale. Toutes les opinions sont prises en considération au sein de notre parti et en dernier ressort, c’est la voix de la majorité qui l’emporte. Notre parti est ouvert aux débats. Je vous rappelle que toute sa vie durant, notre président, le Professeur Alpha Condé, s’est battu dans ce sens.

Vous êtes au RPG, votre frère aîné est à l’UFDG. Comment vous sentez-vous avec ce décor ?

Il n’y a pas d’animosité entre nous. Notre père nous a éduqués dans le sens du respect de l’opinion de chacun. En ce qui me concerne, ma position est toujours la même, je suis RPG ARC-EN-CIEL et je ne m’occupe pas des opinions des autres. Puisque vous parlez de décor, sachez qu’en famille chacun est libre de ses choix politiques et nous le tenons de notre père qui a toujours été libre de ses convictions quand il s’agit de défendre la vérité.

Votre père Elhadj Boubacar Biro DIALLO, ancien président de l’Assemblée nationale et le chef de l’Etat actuel étaient de bons amis. Le sont-ils encore ?

C’est exact que mon papa Elhadj Boubacar Biro, fidèle à ses principes d’honnêteté et de courage a toujours soutenu les causes justes. Quand le professeur, alors député qui jouissait de deux immunités, celle du député qu’il était et de candidat à l’élection présidentielle de 1998, a été arrêté injustement, le président de l’Assemblée nationale d’alors s’est levé pour sa libération. Leurs relations sont bonnes. Ce qui les lie est inaltérable et inébranlable.

Le débat sur le projet de la nouvelle constitution fait rage actuellement en Guinée. Peut-on connaitre votre avis là-dessus ?

Oui le débat est nécessaire et indispensable pour le bien de la démocratie. Ceux qui ne veulent pas de ce débat ne me semblent pas ouverts au dialogue constructif…

D’ailleurs parmi eux, il y en a qui admettent que ce sont leurs erreurs, je dirais leurs fautes, qui ont créé des problèmes au pays. Il faut laisser les Guinéens s’exprimer en toute liberté et en toute connaissance de cause. C’est le peuple qui va trancher.

Vous êtes fille de Mamou, une des principales villes du Fouta Djallon. Dans cette localité, le parti présidentiel bat de l’aile face à l’UFDG, comment comptez-vous remonter la pente lors des prochaines élections ?

Le RPG a son programme de travail bien élaboré pour tout le pays et sa progression est évidente grâce aux résultats sur le terrain qui sont indéniables sur beaucoup de plans. Vous n’avez qu’à voir la mobilisation des jeunes, des femmes et des sages dans cette région du Fouta Djallon dont vous parlez.

Je vous confirme que le RPG fera de grandes percées sur toute l’étendue du territoire national. Grâce à la politique de développement du chef de l’Etat, Mamou est devenu aujourd’hui une vitrine où il fait bon vivre. Regardez les infrastructures de toutes sortes (routes, bâtiments et tant d’autres). C’est par cette politique de développement dans la sécurité et la paix que nous allons chercher à gagner les cœurs des Mamounais, ce n’est pas par le verbiage, on ne fait pas de promesses fallacieuses, mais celles qu’on peut tenir. Nous faisons ce que nous disons et nous disons ce que nous faisons. Nous sommes confiants en la victoire.

La santé économique de la Guinée est diversement appréciée au sein de l’opinion nationale. Vous qui êtes dans le privé, quel est votre regard sur la situation ? 

La croissance de notre économie est évidente, ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les chiffres des institutions internationales et la confiance dont nous témoignent les partenaires au développement. La Guinée, ne l’oublions pas, vient de très loin. Qu’est-ce que nous n’avons pas enduré dans le passé ? il faut être de mauvaise foi pour ne pas admettre que nous sommes sur le bon chemin, celui de la prospérité et du mieux-être, grâce à la politique conduite par le Professeur Alpha CONDE.

Merci, Madame Bah

Je vous remercie et je reste à votre disposition en cas de besoins pour votre média.

Réalisée par Mamadou Savané

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook