Kaloum: le DG de l’OGP Paul Moussa Diawara ferme des agences de publicité clandestines

L’opération d’assainissement des panneaux publicitaires qui ne respectent pas la réglementation en vigueur et la fermeture des agences de publicité et de communication clandestines et illégales déclenchées hier lundi 20 juin, par la direction générale de l’OGP suit toujours son cours normal.

Ce mardi 21 juin 2016, le Directeur général de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), Paul Moussa Diawara en compagnie de son équipe technique a procédé à la fermeture d’autres agences de publicité illégalement installées dans la capitale Conakry.

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Le quartier Manquepas dans la commune de Kaloum a constitué la première étape de cette seconde journée d’opération où une agence clandestine sans identité claire appartenant à un groupe de chinois et guinéens évoluant dans l’impression, confection des panneaux  publicitaires, studio photo a été fermée pour non paiement de la licence publicitaire. Sur place, le patron de cette agence du nom de Diabaté a aussitôt  reconnu les faits et  dit prêt à aller à la direction de l’office guinéen de publicité pour se mettre dans les normes.

Après Kaloum, Paul Moussa Diawara à sa suite se sont dirigés dans la commune de Matam plus précisément dans le quartier Coléah (résidence 2000). Là, contrairement aux autres, il s’est avéré clairement que l’agence dénommée « MW Marketing » était dans les normes requises. Par conséquent, elle a reçu toutes les facilitations de l’OGP. Toute chose qui prouve que cette opération ne concerne que des agences illégales. A sa sortie de la « résidence 2000 » tout juste au carrefour du pont 8 novembre, l’équipe de Paul Moussa Diawara a constaté la présence d’un vieux panneau et non réglementé qui a été aussitôt coupé. Mais aussi de l’implantation non autorisée de l’OGP des panneaux GSCOM entendez « Guinée Service Communication » dont les travaux ont été arrêtés et les équipements saisis et transporter au Gouvernorat de la ville de Conakry.

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Selon Paul Moussa Diawara, l’implantation des panneaux de cette entreprise n’a pas été autorisée par sa direction. ‘’ Cette implantation bloque, encombrant  la visibilité, elle se fait juste à côté d’un poteau électrique et son implantation se fait sans la présence d’un agent de l’OGP comme le dit les règles ‘’, dira-t-il.

Après Matam, cette mission commando de l’OGP s’est rendue de nouveau à Kaloum, plus précisément dans le quartier Almamyah où elle a procédé à la fermeture de deux agences. La première appelée « CONAFEB » et la seconde « TOP SOFT » toutes spécialisées en imprimerie numérique et analogique. Après vérification, il s’est avéré que ces deux agences de publicité précitées n’avaient aucune licence publicitaire. Par conséquent, elles ont été purement et simplement cadenassées.

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Au terme de cette mission commando, le patron de l’OGP s’est exprimé en ces termes : ‘’ Nous sommes une autorité de régulation et de réglementation. Il faut faire en sorte que les panneaux n’encombrent pas la circulation, c’est pour prévenir tout ça et éviter que ça soit le désordre continue. Parce que dans la mesure où  il faut le dire et le redire, moi j’ai hérité d’une situation très compliquée. Ces panneaux aujourd’hui qui sont mis en cause, qui ne respectent pas la réglementation où les agences qui poussent aujourd’hui ne datent pas d’aujourd’hui. Ils sont implantés depuis des années, mais qu’à cela ne tienne, nous, en tant que gestionnaires de ce secteur, notre mission c’est justement de faire en sorte qu’il est l’ordre et c’est ce que nous sommes entrain d’instaurer aujourd’hui ‘’, dira entre autres Paul Moussa Diawara.

Plus loin, il s’est prononcé sur la fermeture des agences en ces termes : ‘’ On  a fermé certaines entreprises qui sont illégalement installées, qui n’ont aucune documentation,  aucun document, aucune licence, aucun agrément de l’OGP. Donc, on était  tenu obligé de fermer ces agences qui violent systématiquement les 17 conditions à remplir pour être installé en tant que régie ou en tant que éditeur publicitaire ‘’, précise-t-il.

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire