Kankan: 4 bâtiments mis à sac par des jeunes en colère

Les jeunes en colère du quartier Senkefra 1, dans la commune urbaine de Kankan se sont insurgés ce mardi 17 mai 2016 contre l’occupation d’une partie de leur cimetière. Tôt ce mardi matin, ces jeunes en colère  ont pris d’assaut la gendarmerie départementale de Kankan où sont convoqués certains de leurs collègues, puis la mairie de Kankan avant d’aller saccager 3 bâtiments et en brûler 2 (habités  et en construction) se trouvant  dans l’enceinte dudit cimetière.

Interrogé sur les circonstances de ces dégâts, le chef de quartier de Senkefra1 Ismaël Kaba a déclaré :

kankan2

«  C’est hier soir, j’ai reçu 4 plis fermés des mains de mon homologue de Senkefra 2 de la part du maire comme quoi de les remettre à 4 de nos citoyens. Moi, ignorant le contenu des plis, j’ai cherché à savoir leurs contenus avant de les remettre aux ayants droit. Mais,  il m’a dit non. Que cela ne fait pas partie de mes prérogatives. Moi, je lui ai dit donc comme 2 des 4 citoyens sont dans ton quartier il faut aller les leur remettre. Il me dit non. Que c’est moi qui doit aller les déposer. Après analyse, je me suis dis que c’est un piège qu’il est entrain de me tendre. Soudain, j’ai chargé mon enfant d’aller lui remettre les 2 autres enveloppes.  Il a à son tour chargé mon enfant d’aller les remettre aux ayants droits. Quelques temps après, je commence à être interpellé par mes sujets soit disant que je les ai convoqués. Aussitôt, je leur ai dit non. Moi aussi j’ai été chargé par le maire. J’ignorais le contenu des enveloppes. Ils ont passé l’information à la mosquée disant que 4 de leurs collègues sont convoqués à la gendarmerie par le maire. Donc le lendemain que tout le monde aille accompagner ces convoqués. C’est ce que fut fait ce mardi avant d’aller  mettre à sac ces bâtiments se trouvant sur le terrain ».

kankan3

Interrogé sur l’origine de ce conflit Ismaël kaba répond  «  les bâtiments qu’ils ont détruits appartiennent au papa des occupants présents qui a été le premier occupant de ce quartier. Donc c’est ce dernier qui a donné ce domaine au quartier pour en faire un cimetière. A ma grande surprise, les jeunes du quartier, rejetant mes conseils, ont appelé les topographes pour venir faire la délimitation du cimetière, une délimitation au cours de laquelle les bâtiments qui s’y trouvent se sont retrouvés dans le domaine du cimetière. Mas, je réitère encore que les occupants du domaine sont les propriétaires fonciers. Si on veut les faire quitter il faut les recaser ou les dédommager  ».

kankan4

En attendant que la justice soit faite, les tensions restent vives entre les camps. Les autorités compétentes doivent prendre des mesures urgentes pour éviter le pire dans les prochains jours.

Alpha Oumar Koita, correspondant régional à Kankan 

622-16-07-20

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire