Kankan : accusée d’avoir tué son bébé, Djaba dément et parle de mort naturelle

Djaba, âgée de 17 ans environ, habite au quartier Senkefra I, dans la commune urbaine de Kankan. Elle a été accusée d’avoir tué son bébé qu’elle vient de mettre au monde, le mardi 10 mai 2016. A MEDIAGUINEE, elle dit n’avoir pas tué son nouveau-né. C’était avant qu’elle en soit entendue par la gendarmerie de Kankan.

Mediaguinée : Expliquez-nous les circonstances du décès de votre bébé

Djaba : Après l’accouchement, l’enfant a commencé à saigner par les narines et par la bouche. Après avoir lavé le bébé, je l’ai envoyé chez la maman de mon copain. Arrivée là, j’ai déposé l’enfant sur la chaise. Quand la vieille est arrivée, elle m’a demandé si le bébé là vit. Je lui ai répondis que je ne connais pas parce que je connais rien dans ça, c’est ma première fois d’avoir un enfant.

Pourquoi voudrais-tu jeter le bébé que tu as mis au monde ?

C’est parce que je ne voudrais pas que mes parents le sachent. Mais il est mort d’une mort naturelle.

Où étais-tu pendant que tu étais enceinte ?

J’étais chez mes parents. Ils avaient commencé à douter, mais j’attachais mon vendre, c‘est pourquoi ils n’ont pas su.

Où se trouve le papa du bébé ?

Depuis qu’il m’a enceintée, il a fui pour aller à Siguiri

Alpha Oumar KOITA, Correspondant régional à Kankan, Haute Guinée

 +224 622 16 07 20

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire