Kankan: comme si toute la « machination » autour du discours d’Alpha Condé s’effilochait

Ce qui ressemblerait à une grande machination politique autour du discours d’Alpha Condé tenu le 28 mai dernier à Conakry est en passe de s’effondrer à Kankan, la 2è ville de la Guinée, comme un château de cartes. Selon nos informations, des émissaires du palais, au nombre de 12, séjournent depuis lundi dernier dans la capitale du Nabaya. Objectif, contrecarrer la dégoûtane fuite sur fond de positionnement politique distillée ça et là dans le pays. A Kankan, fief traditionnel d’Alpha Condé, Moh Joe Sidibé et ses collègues font un travail de fourmi pour démanteler ce qu’ils appellent « la plus grosse machination politique de ces dernières années en Guinée » orchestrée, disent-ils, par des futurs candidats à la présidence du Rpg. Dès leur arrivée dans la capitale de la savane, les émissaires du pouvoir ont rencontré tout ce qu’il y a de valeur dans la ville : imams, jeunes, femmes, notabilités. Ensuite, les émissaires ont défié les détracteurs du pouvoir à sortir ces bouts de phrases attribués au président Condé: « Les cadres malinkés sont les plus malhonnêtes » et « Malinké, malinké c’est quoi? ». Selon Joe Sidibé, joint par Mediaguinee, ces mots n’ont jamais été dits par le chef de l’Etat. « C’est un gros mensonge. Mais, on sait d’où ça vient. Aujourd’hui, l’heure n’est pas à la distraction. C’est l’avenir politique de notre grand parti qui se joue. La vérité triomphera et les menteurs seront démasqués  bientôt ».

Aux dernières nouvelles, une rencontre est prévue dans le vestibule ce jeudi pour aplanir les divergences.

Par Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email



2 thoughts on “Kankan: comme si toute la « machination » autour du discours d’Alpha Condé s’effilochait

  1. Konkan

    On est plus intéressé par ce discours bidon que le prési AC a tenu le 28 mai passé ou la cohérence même lui faisait défaut. Désormais, il faut nous dire quant est ce que le gouvernement va diminuer la taxe afin que les prix des denrées de premières nécessites suivent. Voici l’actualité la plus importante qu’il faut aborder dans vos articles. Ce balbutiement du prési, arrêtez ça maintenant.

Laisser un commentaire