Kankan: le préfet, Aziz Diop monte au créneau contre le viol sur mineures

Les autorités préfectorales et communales préoccupées par la recrudescence de viol sur mineures, effets psychologiques et autres séquelles physiologiques sur les victimes a organisé dans la soirée du vendredi dernier une réunion d’information et de prise de décision pour bannir ce fléau à Kankan. C’est la salle de délibération de la mairie qui a servi de cadres en présence des représentants d’ONG, chefs de quartiers et présidents des jeunes.

IMG_20160520_174735

D’entrée de jeu, très remonté contre les violeurs de mineures et les parents qu’il a qualifié de complices, le préfet de Kankan, Aziz Diop a, dans un ton ferme condamné avec la dernière énergie ces actes de viols et de violences qui défrayent la chronique dans la cité avant de mentionner : ‘’ Les actes de viols et de violences sont devenus de nos jours très récurrents dans la cité. Tous les jours, les petites filles âgées de 4 à 12 sont violées ‘’, dira-il.

Poursuivant, il a précisé: ‘’ Pour preuve, en voici quelques cas de figures récemment survenus à Kankan et dans ses environs. Une élève de la 7ème du collège Sabadou-Baranama a été violée par un jeune de la 9ème année. Une autre fille a été frappée, violée et gardée dans une famille pendant 3 jours et en fin pas plus tard que le week-end dernier, une autre fille du lycée Marien N’Gouaby a été violée par cinq jeunes. ‘’

‘’ Face à cette recrudescence de cas de viol en terme de décisions voici ce qu’on a retenu : Touts chefs de quartier, chefs de secteur qui ne déclare pas les cas de viole à la justice ou au près des officiers de police judiciaire sera suspendus de ses fonctions et poursuivi pour complicité de viole. Les parents des présumés violeurs seront poursuivis pour complicité de viole et condamnés conformément a la loi. Tous parents liés aux victimes qui tenterai de mener une médiation dans le but d’étouffer les cas avérés de viole sera mis à la disposition de la justice pour complicité de viol. Tout sage, notable, imam qui tenterait de s’interposer et d’influencer un cas avéré de viol sera poursuivit et puni conformément à la loi.Tout officier de police judiciaire qui tenterait par des manœuvres dilatoires de freiner une procédure concernant un cas de viol avéré sera poursuivit et puni conformément à la loi ‘’, annoncera entre autres le préfet Aziz Diop.

IMG_20160520_174726

Au terme de la rencontre, après avoir écouté les différents intervenants, le préfet a annoncé les sanctions conservatoires suivantes : ‘’ Le chef  de quartier de météo est suspendu de ses fonctions pour l’implication de son propre fils dans un cas de viol avéré et son refus de mettre à la disposition de la justice son enfant. L’ex-chef de quartier de senkefra 1 démuni de ses fonctions pour faute lourde et mis à la disposition de la justice pour interférence au profit des violeurs qui ont été mis à sa disposition. Tout élève qui sera reconnu violeurs sera radié des effectifs scolaires à Kankan ‘’, ajoute-t-il avant de demander au maire de répertorier tous les débits de boisson et d’envisager la fermeture immédiate de ceux qui ne sont pas en conformité avec la réglementation.

Par ailleurs, il (Aziz Diop) a annoncé de la mise en place d’une cellule de veille à Kankan qui aura pour mission de suivre psychologiquement les filles mineures violées, les appuyées dans leur traumatisme psychologique et les aider dans leur démarche judiciaire. Pour terminer, il a remercié toutes les ONG de protection des enfants pour leur rôle de veille, de vigilance et a lancé un appel solennel à leur endroit afin de continuer à traquer et à dénoncer les violeurs.

Alpha Oumar Koita, correspondant régional à Kankan

622-16-07-20

 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire