Kindia : un conflit religieux entre les fils d’un ancien calife fait des blessés à Souguéta

Les membres de la famille d’un secteur de la sous-préfecture de Souguéta sont aujourd’hui à couteaux tirés à cause de la lecture du saint coran organisé par les fils d’un ancien calife de la même famille. Au moins 10 personnes ont été blessées lors d’un affrontement entre les fils de cette lignée familiale.

C’est dans le secteur de Falounlaye que règne cette opposition islamique entre les descendants du calife Saidou Diallo. Pour en savoir la genèse de ce conflit, le sous préfet de Souguéta, Morikè Cissé précise : ‘’C’est un conflit religieux entre une même famille, notamment les enfants et les pères. J’ai trouvé le premier calife appelé Saidou et après son décès, il a été remplacé par Sory mais qui n’a fait que 2 mois avant la nomination de l’actuel calife, Ousmane. Ce dernier calife est venu avec ses propres principes différents à  ceux des deux premiers. Il a interdit l’éducation des femmes au sein de cette école construite par le premier nommé Saidou. Pour lui, accepter les femmes c’est de s’opposer aux cultes familiaux. Pour la première fois, il y a eu des histoires entre eux et j’ai réagi mais le calife actuel a dit que cette opposition ne finira sans la mort d’une personne. Voyant le problème s’aggraver, nous avions interpellé la ligue régionale qui a même dépêché une délégation mais malheureusement nous n’avons trouvé aucun compromis’’, ajoute t-il.

Poursuivant, le sous-préfet indique que cet incident qui a eu lieu samedi dernier entre les membres de cette lignée familiale c’est un acte qui interpelle la justice. ‘’Pour l’incident survenu en ce mois de ramadan, on a vu une délégation conduite par un natif de Falounlaye mais résident àConakry du nom d’Elhadj Aboubacar. Ils m’ont dis qu’ils sont venus pour la prière de maouloud, mais personnellement, je savais que c’était juste un prétexte. Après la prière et les bénédictions dans la mosquée, un membre du camp de l’actuel calife le nommé Abdourahmane a pris la parole pour dire que quiconque s’opposera aux décisions de son père demain va voir. C’est suite à cette déclaration qu’il a eu cet incident où plusieurs personnes ont été blessées et Abdourahmane  est aujourdhui  arrêté  par la justice qui doit s’impliquer pour résoudre ce conflit familial…’’

Pour stopper les ardeurs des belligérants, les autorités sous-préfectorales ont déjà fournis assez d’efforts. Mais  à en croire au maire de la commune rurale de Sougueta, Elhadj Bissiriou Camara, le problème qui se trouve à  Falounlaye est devenu très difficile à résoudre.

‘’ Les fils de l’ancien calife ne font qu’accomplir la mission de leur père qui est d’apprendre le coran. Aujourd’hui certains de ces oncles refusent cette lecture du saint coran à Faloulaye. Nous, on a beaucoup fait mais jusqu’à présent ils restent camper sur leur position. A présent nous sollicitons l’aide de la justice pour résoudre ce conflit avant que ça ne dégénère’’ a-t-il lancé.

Affaire à suivre !

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire