Kindia : des institutions de micro finance adjudicataires des fonds alloués par le PNUD se concertent

« Bilan des IMF adjudicataires des fonds alloués par le PNUD. » C’est le thème d’un atelier de concertation qui a ouvert ses portes ce jeudi 26 mai 2016, dans la ville des agrumes (Kindia). Organisé par l’Association Professionnelle des Institutions de Micro finance de Guinée (APIM-G) en collaboration avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD), cet atelier qui durera trois jours a pour objectif essentiel de faire le point sur l’exécution et l’impact des différentes lignes de crédit PNUD et de jeter les bases des actions concertées pour le redressement des indicateurs du secteur en tenant compte du contexte.

C’est le Directeur de cabinet du gouvernorat de Kindia, Doma Traoré qui avait à ses côtés le président du conseil d’administration de l’APIM-G, Lamarana Sadio Diallo, le directeur de la supervision des institutions de micro finance à la Banque Centrale, Kémo Condé, des représentants du PNUD et d’autres responsables des IMF qui a donné le coup d’envoi des travaux dudit atelier.

D’entrée, l’honneur est revenu au président di conseil d’administration de souhaiter la bienvenue aux participants avant d’adresser ses vifs remerciements à l’endroit des responsables du PNUD et de toutes ses structures partenaires qui, selon lui, ne ménagent aucun effort depuis plusieurs années pour le rayonnement du secteur du micro finance en Guinée.

SAM_1710

‘’ Ces appuis ont permis, il faut le rappeler d’amplifier l’impact de notre intervention, d’accroitre la visibilité des actions entreprises dans le secteur et de rehausser le niveau des débats. Nous estimons que cet atelier sera une occasion de ressortir clairement les améliorations nécessaires dans notre fonctionnement interne, dans nos relations avec les partenaires mais aussi et surtout que des mesures idoines soient trouvées à court et moyen terme permettant au secteur de se relever et d’être davantage efficace dans l’accomplissement de sa mission au profit de nos braves populations ‘’, dira entre autres le PCA, Lamarana Sadio Dillo.

Quant au Directeur de cabinet du gouvernorat de Kindia, il s’est réjoui de la tenue d’un tel atelier avant d’annoncer qu’il sera sans nul doute l’occasion pour le gouvernement de s’enquérir l’évolution réelle des activités du secteur de la micro finance en vue selon lui, d’attaquer une stratégie favorable.

Selon le représentant du PNUD à cet atelier, le partenariat entre les institutions de micro finance et leur institution (PNUD) risque de connaitre dans les mois à venir des ralentissements ou arrêt pour des raisons liées au mauvais comportement de certaines institutions de micro finance qui ont bénéficié des fonds de la part du PNUD. A l’en croire, plus de six milliards de francs guinéens restent de nos jours non remboursés par certaines institutions de micro finance de la place.

A noter que les participants à cet atelier vont se pencher sur des sous-thèmes comme présentation de la situation d’ensemble et des résultats attendus de l’atelier ; Soutien du PNUD au secteur de la micro finance (partenariat avec les IMF) ; Présentation des IMF ; Présentation des meilleures pratiques parmi tant d’autres.

SAM_1703

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire