Kindia : la journée mondiale de l’Environnement passe inaperçue

Le 5 juin de chaque année correspond à la journée mondiale de l’Environnement. Le thème retenu cette année est : ‘’Combattre la pollution plastique’’. A Kindia, aucun programme n’a été initié ce jour 5 juin pour célébrer ladite journée dédiée à l’environnement.

Cette année le thème choisi semble important pour plusieurs acteurs de l’environnement, car non seulement les causes de ces déchets plastiques sont réelles mais aussi les difficultés liées à la transformation de ces substances plastiques.

Interrogé sur le caractère pertinent du thème, Elhadj Saidou Diaw, Directeur général du centre de recherche et de documentation  environnementale de la basse Guinée répond : ‘’La pollution atmosphérique à partir des déchets plastiques est un thème important consacré à cette journée. Aujourd’hui, toutes les villes sont inondées par ces matières plastique  qui créent de la saleté et surtout le dégoût au niveau des cités urbaines’’, souligne-t-il.

Les plastiques étant des déchets non dégradables, pour le directeur du centre de recherche et de documentation environnementale de la basse Guinée, les matières plastiques ont d’énormes conséquences sur l’environnement.

‘’Les matières plastiques une fois dans le sol ne subissent aucune transformation et d’après certains documents, il faut un siècle pour voir une plastique enfouie dans le sol se transformer. Elles réduisent la qualité de l’agriculture en empêchant l’eau et les substances organiques indispensables à la croissance des plantes. En plus, si on pense la meilleure manière de recycler ces plastiques, c’est de les consumer en ignorant les conséquences de cette pratique. En brûlant des matières, non seulement elles dégagent les gaz toxiques qui contiennent des substances nocives vis-à-vis de l’ozone, mais aussi celles cancérigènes sur la santé de la population’’, précise-t-il.

Pour Combattre la pollution plastique dans les différentes sociétés, le directeur du centre de recherche et de documentation environnementale de la Basse Guinée a proposé la conscientisation de la population et la réglementation des industries produisant les articles en plastique.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire