Connect with us

Societé

Kindia : tenue de la 1ère session du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Published

on

La première session du conseil local de sécurité et de la prévention de la délinquance s’est tenue ce lundi 21 octobre 2019, dans la commune urbaine de Kindia. Cette session organisée par la mairie de Kindia s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la doctrine de la police de proximité qui a par ailleurs définit le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance comme un cadre de concertation dans la commune.

C’est sous l’autorité du maire de la commune urbaine de Kindia que les membres du CLSPD composés des élus locaux, la justice, les forces de police et la gendarmerie, les opérateurs économiques, les religieux et les associations de femmes et de jeunes se sont retrouvés dans la salle de délibération de la commune pour mener des réflexions sur les questions liées à la sécurité et de la prévention de la délinquance.

Interrogé sur le pourquoi de cette session, le président du CLSPD, Mamadou Keita « Falcao » répond en ces termes. « Aujourd’hui, nous sommes ici pour la première session du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance dont l’ordre du jour indique la lecture et  la modification du statut établit par les membres, à revoir le contenu et discuter de ce qui est bon et ce qui  n’est pas bon et ce qu’on peut ajouter comme amélioration. Ce conseil peut contribuer a beaucoup de choses. D’abord, nous allons coordonner les actions de prévention et de sécurité au niveau de la commune urbaine de Kindia mais aussi apporter des solutions par rapport à l’insécurité et les problèmes qui vont être constatés dans les différents quartiers. Donc, ce conseil a un grand rôle, coordonner toutes ces activités pour que nous puissions parler de la sécurité à Kindia et que les populations puissent vivre dans la paix et dans la tranquillité », dit-il.

Au total 25 membres ont pris part à cette session du CLSPD et chacune des composantes sociales doit jouer sa partition pour la sécurité et la prévention de la délinquance à Kindia. Pour le commissaire central adjoint, rapporteur du CLSPD, commissaire Gnakoi Beavogui, ce conseil local va apporter un plus aux services de sécurité.

« Avant, c’est la population qui se dirigeait vers les commissariats, vue le nombre de population qui ne fait que s’accroître maintenant. La hiérarchie a misé sur l’organisation d’une police de proximité pour pouvoir aller vers ses populations et ça c’est dans le but de connaître les réalités sécuritaires dans les différents quartiers et voir éventuellement quelles sont les solutions à apporter.’ Donc si nous avons fait recours à ce conseil local de sécurité et de la prévention de la délinquance, je crois que cela va aider les services de sécurité à lutter contre la délinquance dans les quartiers », explique-t-il.

De son côté, le chargé des programmes au sein de l’ONG COGINTA qui appui ces membres du CLSPD à travers le projet « partenaires pour la sécurité en Guinée, la réforme de la police au service du citoyen » parle de l’objectif visé.

« Au mois de juillet, on était  venu faire une formation pour non seulement le CLSPD mais la sécurité aussi. Normalement, ils doivent tenir une session tous les trois mois donc, c’est leur première session aujourd’hui, le CLSPD de Kindia. C’est dans ce cadre que nous sommes venus pour les appuyer  techniquement. Donc, ce conseil a pour objectif d’assurer la sécurité des citoyens et leurs biens et de faire en sortes que les citoyens aussi participent à leur propre sécurité », précise-t-il.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités