Kouyaté sur un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé : «Le peuple a déjà jugé»

La déclaration du président Alpha Condé samedi 28 mai 2016 au siège du RPG Arc-en-ciel, traitant de ‘’malhonnêtes’’ des cadres malinkés, continue de faire des vagues dans le pays. Ce mercredi 1er juin 2016, dans l’émission ‘’Les grandes Gueules’’ de la radio Espace FM, Lansana Kouyaté s’est prononcé sur cette question. Selon le président du parti de l’Espoir pour le développement national (PEDN), cette sortie d’Alpha Condé vise à faire prospérer l’idée d’un troisième mandat : «C’est une façon de faire avancer son idée de troisième mandat, créer la zizanie et s’appuyer sur une ethnie qu’il avait combattue et rejeter l’ethnie qui n’acceptera pas peut-être ce troisième mandat parce qu’il y a des appétits qui se pointent à l’horizon au sein même de son groupe. Alors ce sont des manœuvres de ce genre.»

Lors d’une conférence de presse, le président Alpha Condé a affirmé que c’est au peuple de décider s’il va se présenter ou pas pour un troisième mandat en 2020. Lansana Kouyaté dit que le peuple avait déjà décidé : « Un président qui dit que c’est le peuple qui juge (…). Le peuple a déjà jugé. La Constitution est claire là-dessus, dans tous ses articles possibles. Et il en est l’émanation de cette Constitution. En tant que président, quand on te demande pour un troisième mandat, tu dis que le mandat est limité à deux et que tu t’en tiens à ça, si tu ne veux pas pêcher dans des eaux troubles.»

Certains cadres du RPG Arc-en-ciel, notamment Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire dudit parti, a déclaré récemment que tout dépend de la volonté de Dieu pour qu’Alpha se présente en 2020. Là aussi, le président du PEDN a une réponse : «Dieu respecte le peuple. Et c’est au nom du peuple que la Constitution a été faite. La Constitution s’est exprimée là-dessus. Ces paroles ambigües qui se trouvent mitoyennes entre leurs convictions et la démagogie. C’est le cas de le dire sans quoi c’est clair. Il y a une Constitution. Il faut la respecter. »

L’article 27 de la Constitution guinéenne stipule que la durée du mandat présidentiel  « est de cinq ans, renouvelable une seule fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non.»

Et l’article 154 de la même Constitution interdit la révision de l’article 27 : « […] le nombre et la durée des mandats du président de la République ne peuvent faire l’objet d’une révision

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Kouyaté sur un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé : «Le peuple a déjà jugé»

Laisser un commentaire