La présidente sortante du Liberia exclue de son parti

Le Parti de l’unité a exclu de ses rangs la présidente sortante du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, l’accusant d’avoir saboté la campagne présidentielle perdue de son candidat.

Joseph Boakai a été nettement battu au second tour de la présidentielle, le 26 décembre, remporté par l’ancienne star du football international George Weah.

Ellen Johnson Sirleaf et quatre autres responsables du parti ont été sanctionnés, dit un communiqué du parti émis dimanche, pour « une conduite (…) qui s’apparente à du sabotage et à la mise en cause de l’existence du parti ».

Présidente du Liberia depuis 2006, Ellen Johnson Sirleaf ne pouvait briguer un troisième mandat du fait des règles limitant l’exercice du pouvoir. Elle a démenti avoir violé les règlements du parti durant la campagne présidentielle.

Première femme démocratiquement élue à la présidence d’un Etat africain, elle a été co-lauréate du prix Nobel de la paix en 2011 pour sa contribution à la paix, au développement socio-économique et à la reconnaissance de la place des femmes.

George Weah prendra ses fonctions d’ici la fin du mois.

Reuters

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire