Connect with us

Societé

Laafou (Lélouma) : plusieurs femmes interpellées pour avoir copieusement tabassé un policier

Published

on

Dans la matinée du dimanche, 22 septembre, ce sont sept femmes qui ont été interpelées par la police à Horai-Bombi, sous-préfecture de Thianguel-Bori, dans Lélouma. Sur la genèse de cette vague d’arrestations, Mamoudou Kourouma, sous-préfet a déclaré que tout est parti d’une tentative de viol orchestré par un jeune de ce village, le 15 septembre dernier. C’est dans le but de s’opposer à son arrestation que sa famille a utilisé des gourdins pour administrer des coups fatals au lieutenant Tamba Millimono, le samedi 21 septembre.

« Le jeune était recherché par la police suite à une plainte portée contre lui par une femme, le samedi 21 septembre il a été localisé par la police. Nous sommes allés l’arrêter dans sa famille, les femmes sont sorties, elles ont roué le policier de coups, il a été grièvement blessé à la tête, il a eu d’autres blessures sur le reste du corps, les femmes ont utilisé des bâtons pour le tabasser. Heureusement, le délinquant a été maîtrisé. Les autorités sous-préfectorales étant informées, il a été demandé au commissaire-central d’envoyer une équipe pour arrêter le délinquant et toutes les personnes qui ont eu à porter main sur le policier. Donc, 8 personnes ont été arrêtées dont 7 femmes. Le policier est entrain de suivre des soins intensifs au centre de santé de Laafou », explique Mamoudou Kourouma qui est revenu sur le jour où le jeune Abdoul Mama Diallo a tenté de violer AHD.

« Selon la femme, elle était allée à Lafou pour danser. A la fin de la soirée, vers 00 heure, le jeune du nom d’Abdoul Mama Diallo, se faisant passer pour un taxi-motard a proposé à la victime de la ramener à Thianguel-Bori. Par confiance, elle s’embarque. En cour de route, le motard s’arrête au niveau d’un bâtiment isolé, il descend et dit à la fille de descendre. Elle s’exécute. Ensuite, il demande à la femme de coucher avec lui. C’est ce que la fille a refusé et vint la bagarre. Il réussit à retirer le téléphone et le foulard de la fille. Comme il a insisté, la fille a pris son sexe, ce qui l’a affaibli. La fille en profite pour prendre la fuite », a ajouté le sous-préfet.

A noter que parmi ces 7 femmes interpellées, figure la grand-mère d’Abdoul Mama Diallo, âgée de 75 ans. Selon le sous-préfet, c’est « cette vielle qui a ouvert les hostilités avant d’inciter les autres femmes à tabasser le policier ».

Aux dernières nouvelles, la vieille et le jeune sont en train d’être entendus sur procès-verbal à la police centrale de Lélouma avant d’être présentés à un juge. Nous y reviendrons…

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités