Labé : payer une facture d’électricité relève du parcours du combattant

Trois jours après la grève générale organisée par les forces sociales de Guinée contre l’augmentation du prix du carburant, les activités ont repris ce jeudi 19 juillet dans plusieurs endroits de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée. Ces trois jours de grève ont impacté négativement sur le bon déroulement des activités de la société « Electricité de Guinée » (EDG). Ce jeudi, de nombreux citoyens ont pris d’assaut les différents guichets de la société pour payer leurs factures. Une démarche très difficile pour les clients qui passent plusieurs heures pour  pouvoir payer.

Pour certains clients d’EDG, leur calvaire est dû à la lenteur des secrétaires qui  reçoivent les factures

 » Depuis 9 heures je suis là, je ne sais pas comment les secrétaires chargés de l’opération travaillent? Ils écrivent lentement. L’Etat devrait informatiser le payement des factures. C’est maintenant ( 12heures, ndlr)  que j’ai pu payer ma facture. J’ai accusé trop de retard, alors que j’ai d’autres activités à faire. C’est déplorable dans un pays comme la Guinée », affirme Michelle Tinguiano.

EDG qui est souvent accusée par ses clients de lourdeur administrative peine à trouver une solution pour endiguer ce phénomène devenu un véritable casse-tête chinois.

Pour Algassimou Diallo, la guinéenne d’électricité devrait augmenter le nombre de guichets pour faciliter le payement.

 » Vraiment moi je ne supporte plus cette situation qui perdure. Même avant la grève, ici à l’EDG,  il y a du monde à chaque fois aux guichets qui ne sont d’ailleurs que deux. Avec cette reprise des activités, c’est devenu plus difficile. J’ai fait plus de 3 heures ici. Jusqu’à présent je n’ai pas payé ma facture, mais c’est quoi cette pagaille? Ont doit augmenter les guichets pour faciliter le payement des factures » a-t-il dit.

Aussi faut-il noter que toutes nos tentatives de joindre les responsables d’EDG de Labé sont restées vaines. En attendant de mettre un holà à ce calvaire, les clients prendront leur mal en patience. Au moment où nous quittions les lieux, une altercation opposait deux clients à cause d’une place, chacun réclamait la paternité.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

(00224) 620 44 25 83

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire