Connect with us

Politique

Labé : le PADES de l’ancien ministre Ousmane Kaba se déchire !

Suite au mauvais résultat obtenu lors des dernières élections communales, le bureau fédéral du parti PADES de Labé dirigé par Dr Ousmane Kaba est au bout du gouffre. Selon le secrétaire fédéral, la tête de liste de cette formation politique pendant les précédentes élections locales était un candidat par défaut, car il n’a jamais appartenu à leur rang. Des propos réfutés d’un revers de la main par l’incriminé qui se réclame être le vice-président de la fédération de la cité sainte de Karamoko Alpha.

Amadou Sy, comme c’est de lui qu’il s’agit n’a jamais été membre du bureau fédéral du Pades. Tels sont les propos du secrétaire fédéral de cette formation politique basé à Labé. Au dire d’Ousmane Diané, le choix de la tête de liste du parti était stratégique.

« Lors des élections locales passés, on avait notre candidat. A la dernière minute, il s’est retiré. On s’est concertés et le choix s’est porté sur Monsieur Sy, il n’était pas du parti, C’était un choix stratégique, on pensait qu’avec un jeune de Daka, on pouvait avoir beaucoup d’électeurs là-bas » explique le secrétaire fédéral.

Depuis janvier 2018, il est membre du parti Pades, rétorque l’ancienne tête de liste du parti aux dernières élections locales qui se réjouit d’ailleurs d’être parvenu à régler les différends qui existaient au sein de cette formation politique à sa prise de fonction.

« J’ai intégré le parti Pades en janvier 2018, avant l’élection communale. Barry Nassim qui était le responsable du parti, le bureau se résumait à lui, il m’a préparé pour que je sois candidat, il y avait déjà une déchirure au sein du parti PADES, je suis très content d’être en mesure de regrouper les deux blocs qui faisaient partie de mes conditions pour que soit candidat », répond Amadou Sy.

Par ailleurs, Amadou Sy laisse entendre qu’il avait même pris l’initiative de démissionner suite aux remous.

« J’ai écrit la lettre mais le président du parti (Dr Ousmane Kaba ndlr) a refusé que je démissionne. Elle est signée de moi, en février passé » renchérit-t-il.

Mais pour le secrétaire fédéral, on ne démissionne d’une entité que si on est membre.

« Comment est-ce qu’il peut démissionner alors qu’il n’est pas membre du parti ? La vice-présidence n’existe pas dans le PADES », précise Ousmane Diané.

Dans la foulée, Ousmane Diané demande à Amadou Sy s’il veut parler au nom du parti de venir adhérer au PADES conformément aux textes qui régissent le parti.

« C’est que je vais dire à Sy, s’il veut parler au nom du parti PADES, il n’a qu’à venir se présenter comme tout le monde pour qu’on puisse l’intégrer comme l’exigent nos textes », confie le fédéral de Labé. Et d’ajouter : « s’il n’est pas content de mes interventions, qu’il me trimbale devant la justice ».

« Ils n’ont qu’à me convoquer devant la justice pour me dire que je parle au nom du parti sans leur aval. Ils ne font pas le poids », réplique Sy.

Reste à savoir quelle sera la réaction du bureau politique national du PADES face à ces bisbilles qui risquent de faire tâche d’huile au sein du bureau fédéral du parti à Labé…

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook