Connect with us

Politique

Labé : les manifestions du FNDC et du FARC annulées par la commune, le maire motive la décision

Finalement, les manifestations du front national pour la défense de la constitution FNDC et celles du Front pour l’Adoption par Référendum de la nouvelle Constitution (FARC) ne seront pas autorisées par les autorités communales de Labé. Selon le maire de la commune urbaine de Labé, cette décision est prise pour préserver la paix et la quiétude sociale.

« Nous avons reçu deux lettres d’informations, la lettre du FARC et celle du FNDC nous demandant de leur autoriser tous de manifester le dimanche dans la commune. Après avoir examiné la situation, nous avons constaté pour préserver la quiétude sociale, éviter les affrontements entre ces deux rivaux, que nous ne pouvons pas leur autoriser de manifester le même jour. Car en cas d’affrontements, nous serons les responsables des conséquences. Donc, la commune a décidé d’interdire les manifestations.  A cause des risque d’affrontements, nous avons décidé d’interdire les manifestations » affirme Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de Labé, principale ville du Foutah Djallon.

« La loi autorise à tous les citoyens ou une association reconnue de manifester, mais si cette manifestation peut faire des troubles, des affrontements, la loi autorise aussi dans ce cas la commune de rejeter la demande. Comme tous les deux fronts ont tapé du poing sur la table, nous avons interdit les manifestations, nous leur avons déjà signifié notre refus aux concernés », conclut le Maire.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook