Connect with us

Societé

Labé : l’étudiant Boukhariou est mort d’un traumatisme cranio-encéphalique… (rapport d’autopsie)

On en sait maintenant sur ce qui a causé la mort du jeune étudiant Amadou Boukhariou Baldé à l’université de Labé, le 31 mai dernier. Selon le rapport d’autopsie présenté par la famille du défunt, ce vendredi, Amadou Boukariou Baldé est mort d’un traumatisme cranio-encéphalique avec engagement bulbaire et arrêt respiratoire.

Dans ses explications, le père de la victime, Mouctar Baldé a dit que le rapport d’autopsie révèle que son fils a reçu de violents coups sur plusieurs parties de sa tête et sur ses mains. Et il a ensuite dénoncé le non -assistance à personne en danger.

‘’Le rapport d’autopsie confirme que notre fils n’a pas été évacué à temps dans une structure sanitaire adéquate qui aurait pu le sauver. Ce n’est qu’après plusieurs menaces que les autorités universitaires leur ont finalement prêté une voiture pour le conduire à l’hôpital régional de Labé, tout en continuant leur réunion ».

Dans la même lancée, M. Baldé a regretté le comportement des médecins de l’hôpital régional de Labé, qu’il a qualifié « d’inhumain ».

« Les médecins ont exigé le paiement de leur prestation avant de daigner tendre l’ordonnance à la bonne dame. Un retard qui a participé à l’amenuisement des chances de survie de la victime », déplore le papa, inconsolable.  

Le rapport d’autopsie présenté par la famille du jeune Amadou Boukhariou Baldé soutient que l’extrait du rapport médical -légal réalisé par le médecin légiste, professeur Hassane Bah, ‘’a mis en évidence un traumatisme cranio-encéphalique et facial associant: un hématome fronto-temporal droit, une hémorragie sous conjonctivale bulbaire droite et otorragie gauche, une infiltration hémorragie de la face interne de la région fronto-temporale gauche et frontale droite, une plaie hémorragie circulaire au niveau du poignet(lésion de défense). Et d’une ecchymose au niveau du scrotum ».

D’après le même rapport, ces lésions ont été provoquées par des objets contondants donnés à trois endroits différents. Le traumatisme temporal a entrainé une hémorragie méningée avec formation d’un hématome extra-dural d’installation progressive et responsable de la mort par engagement bulbaire et arrêt respiratoire.

Le rapport d’autopsie révèle aussi que l’état du malade nécessitait une prise en charge urgente dans un service de neurochirurgie qui aurait probablement permis de le sauver.

En conclusion, l’autopsie médico-légal réalisée le 03 juin 2019 du corps d’Amadou Boukhariou Baldé confirme la cause du décès : traumatisme cranio-encéphalique avec engagement bulbaire et arrêt respiratoire.

Mode décès : compatible avec une violence par objets contondants.

A noter que la famille qui réclame justice annonce être prête à aller jusqu’au bout.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook