Labé : un maître maçon kidnappé se retrouve à Mali 

Ce kidnapping s’est produit le samedi 7 Juillet 2018 en pleine journée dans la commune urbaine de Labé. Selon la victime, ses ravisseurs étaient à bord d’un véhicule de marque Toyota non immatriculé. Thierno Ousmane Baldé, la trentaine, maçon de profession, habite dans le secteur M’Balbhé, quartier Koulidara avec sa famille, a  été kidnappé avec un jeune, dont il ignore l’identité et l’origine. Ils se seraient fait berner par trois personnes dont l’une était en tenue militaire. Sur les circonstances de cet enlèvement, il explique :

« J’étais malade et couché chez moi à M’Balbhé, lorsque j’ai reçu un appel anonyme. Je me suis levé et je suis parti. J’ai trouvé un autre jeune là-bas. Les ravisseurs m’avaient proposé de creuser quatre trous pour l’implantation de 4 pylônes. Dès mon arrivée, ils m’ont demandé où sont mes matériels?  J’ai répondu que je n’en ai pas. Ils m’ont dit de partir avec eux en ville pour acheter une pioche et une pelle. Là, on était rassuré. Du marché, on est allé jusqu’à l’Aéroport (quartier Tata 1) après l’achat du matériel. C’est là-bas qu’ils nous ont fait perdre conscience. Ils nous ont fait respirer du gaz », affirme Thierno Ousmane Baldé.

Poursuivant, notre interlocuteur affirme que lui et son compagnon d’infortune, dont il ignore l’identité, ont été déportés à plus de 120 km de Labé, donc dans la préfecture de Mali. « On s’est réveillé après avoir dépassé le mont Loura dans la préfecture de Mali. Ils nous ont emmenés à 5 km, sous le pied d’une montagne appelée Baka. Dans la brousse, ils ont arrêté le véhicule,  aux environs de 3 heures du matin, deux de nos ravisseurs sont descendus et sont entrés dans la brousse. Ils nous ont laissés avec le troisième, qui était en tenue militaire sans grade. Ils ne parlaient que le créole ‘’bissagais’’ », renchérit la victime.

Il a fallu à Thierno Ousmane Baldé une lutte âpre avec l’un de ses ravisseurs pour se libérer.

« Puisque moi j’avais repris connaissance et que le troisième ravisseur a ouvert la porte et est descendu du véhicule, avant de fermer et faire dos. Dès qu’il a ouvert la porte pour remonter, je me suis jeté sur lui. Nous sommes  tombés. J’étais sur lui, j’ai lui ai donné quelques coups. Mais puisque j’étais malade et fatigué,  on s’est relevé. Heureusement j’ai pris son cou, mais il m’a repoussé. J’ai pris un gros caillou que j’ai voulu jeter sur lui. Il est rentré dans la voiture pour prendre quelque chose. Dès qu’il y est rentré, j’ai pris la poudre d’escampette. Il m’a poursuivi mais en vain. De 3heures du matin jusqu’à 12 heures, j’ai marché à pied dans la brousse », a-t-il rajouté.

C’est après avoir rencontré un citoyen de Loura que Thierno Ousmane Baldé à été déposé à la gendarmerie avant de rejoindre sa famille et son village natal le mardi 10 juillet.

Des enquêtes ont été ouvertes par les services de sécurité de Mali afin de  retrouver les kidnappeurs qui courent toujours. Quant à la deuxième victime, elle reste également introuvable. Affaire à suivre.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant à Labé

 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire