Labé : un poste de police incendié par des inconnus

Dans la nuit du mercredi à jeudi 13 septembre 2018, c’est le poste de police sis dans le secteur Diayabhé, quartier Madina, commune urbaine de Labé qui a été incendié par des inconnus, pour des raisons que tout le monde ignore pour le moment.

Interrogé par la rédaction de MEDIAGUINEE, le responsable de cette unité de police précise que les auteurs de cet acte ignoble ont d’abord enlevé portes et fenêtres du bâtiment avant de mettre le feu.

‘’C’est aux environs de 4 heures 45 du matin qu’un citoyen m’a appelé au téléphone pour me dire que mon poste de police est en train de brûler. J’ai lui ai dis de casser les portes pour voir si s’est possible de sauver quelques objets.  Malheureusement, nous n’avons rien fait sortir et tous nos biens ont été réduits en cendres. C’est-à-dire les chaises, les cartes d’identités des gens. J’avoue que ce n’est pas un court-circuit, c’est des personnes inconnues et malintentionnées qui en sont responsables. Ils ont d’abord enlevé les fenêtres avant de mettre le feu. Heureusement il n’y avait aucun prisonnier à l’intérieur », explique commandant Alphadjo Sow.

Pour le chef de secteur de Diayabhé, toutes les dispositions vont être prises pour retrouver les auteurs de ce drame. ‘’Nous allons tout faire pour retrouver les auteurs de ce drame », promet Ousmane Barry.

Présent sur les lieux, le préfet de Labé a d’abord déploré l’acte, avant de mettre en défit la police. ‘’Lorsqu’ils nous ont informé de ce qui s’est passé ce matin, nous nous sommes rendus sur les lieux pour constater les dégâts. C’est un défit que les malfrats ont fait à la police. Maintenant nous allons savoir si la police est capable de quelque chose ou pas. J’ai rencontré le maire ce matin, j’ai convoqué le chef de quartier de Madina et les chefs des secteurs. Ce n’est pas un étranger qui peut brûler le poste de police, c’est entre eux là-bas, j’ai les ai sommés de restaurer le poste de police dans un bref délai. Les commerçants qui sont à côté doivent comprendre que l’objectif des auteurs de cet acte c’est de chasser les policiers pour pouvoir voler sans être inquiété. Donc,  ils doivent tous se donner les mains pour restaurer le bâtiment », dira entre autres Elhadj Safioulaye Bah.

A rappeler qu’il y a quelques semaines, c’est l’unique camion des sapeurs-pompiers qui à été calciné dans le même secteur par une foule en colère, après qu’un jeune ait assassiné son ami à cause de 3000 francs guinéens.

Par Tidiane Diallo, correspondant à Labé 

+224 620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire