Connect with us

Faits divers

Labé : une fille de 8 ans violée par un jeune de 27 ans à Kalan

Published

on

Dans l’après-midi du jeudi 5 septembre dernier, c’est une fille âgée de 08 ans et malade du paludisme qui a été victime de viol. L’acte s’est produit dans la sous-préfecture de Kalan, préfecture de Labé.

Au micro de MEDIAGUINEE, Me Dian Bhoye Barry, oncle de la victime est revenu sur les circonstances de la mésaventure de sa nièce. « C’est le jeudi dernier que nous avons été informé que notre parente a été violée au village et qu’elle souffrait énormément. Directement, j’ai informé mon petit-frère, la fille est âgée de 8 ans. Quand nous sommes allés au village, nous avons trouvé qu’effectivement la fille souffrait et nous avons pris l’initiative de la transporter à l’hôpital pour les soins d’urgence. Arrivé à l’hôpital, les médecins nous ont confirmé qu’elle a été violée », explique-t-il.

Poursuivant, notre interlocuteur très ému, précise que l’auteur de ce viol est aussi un membre de leur famille et qu’au moment des faits, la victime était malade du paludisme. « Le présumé violeur, lui aussi c’est un parent à nous, il est de Doghol-Kalan, il s’appelle Ibrahima Sory âgé de 27 ans. La fille vit avec sa grand-mère mais au moment des faits, cette dernière était partie faire des courses au marché hebdomadaire. Donc, la victime était seule avec son jeune-frère, elle était aussi malade du paludisme », renchéri Dian Bhoye Barry.

Aux dernières nouvelles, le présumé violeur a été mis aux arrêts. Sur le film de cette arrestation, l’oncle de la victime laisse entendre : « Directement, nous avons alerté la gendarmerie, ils ont voulu qu’on aille ensemble mais nous leur avons dit que si le jeune voit le pick-up des gendarmes, qu’il risque de prendre la fuite. Donc, de nous laisser l’arrêter. C’est ainsi qu’hier vendredi 6 septembre, vers 21 heures, mon petit-frère et moi l’avons arrêté. Actuellement, il est dans les mains de la gendarmerie et il sera transféré à la justice », conclut-il.

Selon nos informations, la victime continue de suivre s’est soins auprès de sa famille.  Ces derniers temps, les cas de viol sont devenus récurrents dans la capital du Foutah Djallon (Labé). Le dernier cas en date a été enregistré dans la journée du mardi 7 mai 2019, dans la sous-préfecture de Tarambaly. Là aussi, c’est une fillette de 7 ans qui a été violée par un homme marié et père de deux enfants.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités