L’Argentine, son président et Maradona supplient Messi de revenir sur sa décision

La légende du football argentin Diego Maradona a supplié, à l’instar de tout un pays, Lionel Messi, usé par les critiques et les déceptions à répétition, de revenir sur sa décision de tourner le dos à l’équipe d’Argentine.

Après l’avoir souvent égratigné, voire critiqué sans ménagement, Maradona a rejoint lundi le concert de ceux qui réclament le retour en sélection du fils prodigue.
« Messi doit rester en sélection, il faut qu’il reste ! (…) Il doit aller en Russie pour être champion du monde », a espéré Maradona sur le site du quotidien La Nacion, en référence à la prochaine Coupe du monde qui aura lieu en Russie en 2018.
Avant la funeste finale de la Copa America 2016 perdue dimanche face au Chili (0-0 a.p. 4 tab à 2) qui a poussé Messi à annoncer la fin de sa carrière internationale, Maradona, champion du monde 1986 avec l’Argentine, avait adopté un tout autre ton, presque menaçant envers Messi et ses coéquipiers.
« Si nous perdons, qu’ils ne rentrent pas ! « , avait lancé l’ancien emblématique N.10 de l’Albiceleste.
Maintenant qu’il a décidé de tourner la page de sa carrière internationale à tout juste 29 ans, Messi se découvre des admirateurs, même dans la presse de son pays.
« Ne pars pas », a lancé le journal sportif Olé, alors que le quotidien La Nacion se sentait « l’âme vidée ».
Clarin regrettait que « personne n’a(it) été en mesure de tirer parti de la lumière du meilleur sur la planète ».
Le président Mauricio Macri a lui même décroché son téléphone pour demander personnellement à Messi de rester dans la sélection.
Dimanche soir, dans la banlieue de New York, moins d’une heure après son tir au but raté et sa troisième défaite en finale en trois ans, Messi a surpris et sonné la planète football en annonçant qu’il renonçait définitivement à porter le maillot argentin.
Car, malgré ses succès en club avec le FC Barcelone, les Argentins n’ont jamais été tendres avec Messi, le qualifiant parfois d' »apathique » et ne semblant pas lui pardonner d’avoir quitté son pays pour l’Espagne à l’âge de 13 ans.
Le quintuple Ballon d’or l’a donc écouté, même s’il est rentré lundi soir à Buenos Aires avec ses coéquipiers: fini pour lui ce maillot albiceleste qu’il a porté 112 fois depuis son premier match international disputé en août 2005, à 19 ans.
« La sélection, c’est fini pour moi, c’est la quatrième finale que je perds, la troisième de suite », a-t-il expliqué en référence aux défaites en finale du Mondial-2014 contre l’Allemagne (1-0) en prolongation, puis des Copas America 2015 et 2016.

Belga

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “L’Argentine, son président et Maradona supplient Messi de revenir sur sa décision

  1. Sylla

    Messi,
    il faut partir avant qu’on ne te demande de partir.
    Le jour ou Pele’ a decide’ de mettre un terme a sa carriere,200.000 personnes au stade criaient et lui disaient de rester. Mais Pele’ est reste’ droit dans ses bottes car il sait que mieux vaut partir de toi meme avant qu’on ne te fasse partir.
    Au football,comme partout dans la vie,ceux qui t’adulent aujourd’hui peuvent te bruler demain.
    Donc Messi,moi Sylla je te demande de partir. Immediatement.

Laisser un commentaire