Le gouvernement guinéen veut réévaluer son PIB

Le gouvernement guinéen veut réévaluer son produit intérieur brut (PIB) à travers une campagne de collecte de données, leur traitement et leur diffusion, a déclaré vendredi le directeur nationale des statistiques Mamadi Kaba à l’occasion d’une réunion de concertation.

Cette option du gouvernement guinéen est une conditionnalité pour faire face aux nombreux défis de développement socioéconomique du pays, avec des données statistiques fiables et réactualisées, susceptibles d’attirer les investisseurs étrangers.

Les informations seront ainsi collectées auprès des ménages, des entreprises, du secteur agricole et au niveau de tous les secteurs d’activités économiques du pays.

Pour ce faire, la Guinée a bénéficié de l’appui extérieur avec le recrutement et la mise à disposition de deux experts de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

« Nous sommes là pour apporter l’assistance technique qui consistes à appuyer l’institut national des statiques en terme de méthodologie et d’outil de réévaluation a employé », a précisé Emmenuel Ngok, expert statisticien de la CEA.

La Guinée va aussi bénéficier de l’appui de plusieurs partenaires au développement dont l’Union européenne (UE), la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI).

Depuis 2006, la Guinée ne dispose pas de données statistiques fiables sur le PIB et la création des richesses dans le pays.

Selon José Souleymane, représentant résident du FMI en Guinée, cette action de l’Institut national des statistiques est très importante, car cela permettra d’avoir des données économiques relatives à la croissance du pays.

A la fin de l’opération de collecte et de traitement des données statistiques, le pays pourrait avoir son PIB de 2011 à 2015, avec des indicateurs de développement fiables.

Xinhua

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire